L’Hérault, de la Méditerranée à la garrigue

S’étageant doucement en gradins depuis la Méditerranée jusqu’aux Cévennes, le département de l’Hérault se compose d’une mosaïque de paysages offrant une grande diversité tant naturelle que culturelle. Les inconditionnels ne se lasseront pas de son littoral où de belles et longues plages s’étirent derrière un cordon dunaire et de vastes étangs. D’autres apprécieront les richesses de son arrière-pays qui recèle de villages de caractère et de sites naturels étonnants, notamment aux abords du lac du Salagou et dans les garrigues traversées de rivières. (Par Annette Soumillard et Marc Grenet)

Montpellier, entre patrimoine préservé et audace contemporaine

Un cœur historique absolument étonnant, des tramways haute couture mentionnés dans le New York Times, un haut lieu d’architecture contemporaine, un itinéraire dans l'Hérault débute forcément par la vibrante cité de Montpellier ! Loin de bouder son passé, elle le préserve admirablement mais ne freine pas pour autant son audace, se permettant de grandes envolées modernes et vivantes. Commencez par la place royale du Peyrou et profitez de la promenade jusqu’au château d’eau et à l’aqueduc des Arceaux construit durant la seconde moitié du XVIIIe siècle. Le vieux centre démarre depuis l’arc de triomphe construit en 1692 sur une ancienne porte des remparts. Descendez à gauche vers la cathédrale Saint-Pierre reconnaissable à son porche, un incroyable baldaquin flanqué de deux énormes piliers circulaires. Elle s’affiche comme un magnifique et imposant exemple du gothique méridional. À côté, la faculté de Médecine dont l’excellence rayonne internationalement. Elle fut fréquentée par d’illustres personnages tels que Nostradamus et Rabelais. Derrière, visitez le jardin des Plantes, l’un des plus anciens d’Europe. Ne manquez pas non plus de vous promener sur l’esplanade Charles-de-Gaulle bordée par le fameux musée Fabre qui regroupe une belle collection d’œuvres européennes depuis la Renaissance jusqu'à nos jours. Sur la place de la Comédie, admirez le défilé permanent des passants autour des splendides bâtiments classiques dont l’opéra et la fontaine des Trois Grâces. Poursuivez jusqu’à la tour de la Babote, vestige de rempart daté du XIIIe siècle, avant d'entrer dans l’Écusson, le vieux Montpellier, pour y découvrir une profusion de rues étroites bardées de sublimes hôtels particuliers des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle.

La côte héraultaise, la plus sauvegardée du littoral méditerranéen

Au sortir de Montpellier, on peut rallier Sète par les routes buissonnières, en quittant la N112 en direction de Vic-la-Gardiole, pour rejoindre l’étang de Vic et la plage des Aresquiers. Ici, on pourra constater que contrairement aux idées reçues, générées par les grandes constructions des stations balnéaires de la Grande-Motte et du Cap d’Agde (pour ne citer que les deux plus importantes), la côte héraultaise demeure largement épargnée par l’urbanisation. Lovée dans le Golfe du Lion, cette côte est l’une des plus sauvegardées du littoral méditerranéen français. Des plages de plusieurs kilomètres de long, des dunes, un long et étroit lido (cordon littoral isolant une lagune), un chapelet d’étangs et de nombreux espaces protégés par le Conservatoire du Littoral. C’est le paradoxe de cette côte sur laquelle ont fleuri des stations balnéaires consacrant le béton. À ce titre, la plage de sable et de galets des Aresquiers, connue pour être une des plus belles et des plus isolées, est parfaite pour les amateurs de nature. C’est un espace protégé, les constructions sont interdites, mais les chiens en revanche sont autorisés, et elle est ouverte à tous les styles de baigneurs. En effet, naturistes et "textiles" (quand même majoritaires) s’y côtoient sans problème.

À Sète, chez Paul Valery et Georges Brassens

Sète, cette "île singulière" comme l’appelait Paul Valéry sétois d’origine, n’est reliée au continent que par deux cordons de sable et quelques ponts. Cela explique les impressionnants bouchons, surtout en haute saison, dont est victime la ville. Le mieux est de s’y rendre aux heures creuses et de stationner sur le parking du théâtre de la Mer Jean Villar (juste avant le port en arrivant par le sud) et de parcourir à pied cette cité portuaire qui est incontestablement une des plus agréables de la côte héraultaise. Bâtie sur les pentes du Mont Saint-Clair et posée entre deux eaux, celles de la Méditerranée et celles de l’étang de Thau, Sète est le port héraultais, classé deuxième port de commerce de France. S’ils sont très pittoresques, ses quais, le long du vieux port et du canal royal, bordés de maisons aux façades vivement colorées, ne sont pas son seul charme. Il faut aussi découvrir les quartiers anciens, entrelacés de ruelles, en suivant les pas d’un des plus illustres enfants de la ville : Georges Brassens. Au départ de l’office du tourisme, un itinéraire audio-guidé (alternant paroles extraites d’entretiens et chansons) vous conduit à travers les lieux ayant marqué les différentes étapes de la vie sétoise de l’auteur des "Copains d’abord". Ensuite, il faut monter au sommet du Mont Saint-Clair qui domine la cité du haut de ses 182 mètres. La grimpette est parfois un peu raide mais vous pouvez aussi gagner ces hauteurs en voiture. Une fois là-haut, vous ne le regretterez pas le panorama sur la ville, les étangs, la mer et les plages. En redescendant, finissez votre balade au cimetière marin. Paul Valéry l’a choisi comme dernière demeure, à flanc de colline, face à la mer. Enfin, autre charme de Sète : elle sait être festive, notamment en été, lorsqu’ont lieu les fameuses joutes nautiques, en particulier celles de la Saint-Louis qui réunissent, fin août, les meilleurs équipages méditerranéens dans une ambiance surchauffée !

Une frange de sable, entre étang et mer

La ville d’Agde, si vous ne la connaissez pas, mérite une visite notamment pour son centre historique. Les bâtiments sont presque entièrement constitués de basalte issu du volcan sur lequel la ville a été édifiée par les Grecs voici 2500 ans. Ne manquez pas le donjon de l’église romane fortifiée, elle aussi toute en pierre noire. Pour vous rendre à Agde, emprunterez la route N112 construite sur le lido, cette fine bande de sable qui sépare l’étang de Thau de la mer, entre Sète et Marseillan-Plage. Ce n’est pas la plus belle plage du coin mais c’est une des plus grandes et des plus accessibles : 13 km de long pour à peine 2 km de large. Pour les férus de bronzette et de baignade, mieux vaut aller sur les plages beaucoup plus agréables qui sont situées sur la côte entre Agde et Valras.

L’étang de Thau, plus grosse zone conchylicole de la Méditerranée

Vous pouvez poursuivre votre itinéraire sur les bords de l’étang de Thau en rejoignant Marseillan via Les Onglous puis Riac, un petit endroit plein de charme où le Canal du Midi finit sa course dans l’étang de Thau. Bordé par les communes de Sète, Marseillan, Mèze, Bouzigues et Balaruc, le bassin de Thau, souvent considéré comme une mer intérieure, s’étend sur 21 km de long et 8 km de large pour une surface de 7500 hectares et une profondeur moyenne de 5 mètres. C’est la plus grosse zone conchylicole de la Méditerranée, avec près de 750 pêcheurs qui produisent environ 12000 tonnes d’huîtres par an et 6000 de moules, sans oublier les palourdes. Sur l’étang, les parcs se succèdent et de nombreux ostréiculteurs ouvrent leur mas à la visite et à la dégustation. C’est l’occasion d’une vraie rencontre avec ces paysans de la mer, comme ils aiment se nommer eux-mêmes.

Marseillan, aux allures de carte postale

Avec ses jolies ruelles pavées, son petit port de plaisance aux allures de carte postale et ses quais bordés de maisons colorées où d’anciens entrepôts ont été aménagés en restaurants, Marseillan possède un charme tranquille. L’activité touristique se concentre aux abords du port sur lequel il faut prendre le temps de déjeuner à l’une des terrasses. Mais avant, offrez-vous une visite "apéritive" aux chais du célèbre vermouth Noilly Prat, élaboré à partir de vins blancs du Languedoc comme le Picpoul de Pinet et la Clairette. La visite des chais est surtout l’occasion de voir les fameuses rangées de fûts alignées au soleil où durant un an le vin vieillit en plein air, puis de déguster cet apéritif également apprécié dans les recettes de poissons et de coquillages. Ensuite, poursuivez le tour de l’étang de Thau à votre gré avant de vous arrêter à Bouzigues, haut lieu de l’activité ostréicole qui a donné son nom à l’appellation "huîtres et moules de Bouzigues". Rien de tel qu’une petite dégustation le soir lorsque le ciel et les eaux rougeoient sous les rayons du soleil couchant.

Pézenas, une ville chargée d’histoire

De là, les garrigues aux coteaux couverts de vignes et les villages de caractère de l’arrière-pays héraultais ne sont qu’à un pas. À commencer par Pézenas nichée dans la plaine où ondulent les vignes. Cette cité, chère à Molière dont elle cultive la mémoire, conserve en son cœur historique un exceptionnel ensemble architectural témoignant de son riche passé. On y voit notamment de belles demeures bourgeoises et hôtels particuliers du XVe siècle à la fin du XVIIe siècle. Ce patrimoine lui a valu d’être classée "Ville d’art et d’histoire". Ces dernières années, Pézenas s’était endormie sur ses trésors de pierre avant d’être réveillée par des artisans d’art et nouveaux habitants venus repeupler le lacis de ses ruelles médiévales. Un itinéraire fléché, au départ de l’office de tourisme, permet de découvrir quelques-unes de ses plus belles demeures pour la plupart superbement restaurées, foisonnantes de balcons, de cours intérieures, d’arcades, d’escaliers et de portes ouvragées, comme le magnifique Hôtel des Barons de Lacoste.

De l’agitation des plages au calme des vieilles pierres

En quittant Pézenas, poursuivez votre route vers l’abbaye de Valmagne via Montagnac qui mérite également que l’on s’y attarde. Fondée en 1139, elle est une des plus belles et des mieux conservées des abbayes cisterciennes de France. Elle abrite, entre autres, l’un des plus beaux cloîtres gothiques d’Europe agrémenté d’une fontaine couverte. On peut également visiter une salle capitulaire à voûte d’arête surbaissée d’ogives. L’église gothique, inspirée des grandes cathédrales du Nord, a la particularité d’accueillir d’énormes fûts de chêne alignés dans la nef, vestiges du temps où, après la Révolution, elle fut transformée en chai. Rachetée en 1839 par le comte de Turenne et toujours propriété de sa descendance familiale, l’abbaye produit aujourd’hui des vins AOC des coteaux du Languedoc.

Le lac du Salagou, un décor à la fois insolite et splendide

C’est d’ailleurs par les petites routes sillonnant des flots de vignes que vous rejoindrez les eaux rafraîchissantes du lac du Salagou. Ici, comme partout en Languedoc-Roussillon, l’économie du vin est une tradition millénaire et les cantons de Gignac et de Clermont-l’Hérault produisent une grande quantité de raisin de table mais aussi de vins de qualité. C’est dire si aux alentours la vigne est abondante et marque l’essentiel des paysages façonnés par le travail des hommes. Le lac du Salagou est lui aussi un bel exemple de collaboration entre la nature et l’homme. Toutefois, ce lac artificiel vaut moins pour la technique de son barrage (créé pour réguler l’irrigation des terres viticoles) que pour son environnement étonnant. Ses contours sinueux baignent des collines coniques devenues îles ou presqu’îles dont la couleur pourpre de la ruffe (sorte de grès chargé en oxyde de fer) contraste avec le bleu de l’eau et le vert des vignes et des forêts environnantes. Outre les plaisirs de la baignade (bien sûr ce n’est pas la mer mais c’est beaucoup plus calme !), le lac du Salagou offre un excellent terrain de jeux pour les randonnées à pied, en VTT ou à cheval. Ses rives sud, découpées et sauvages, sont facilement accessibles pour un dépaysement garanti.

Le cirque de Mourèze, autre curiosité géologique

Un peu plus loin, au sud du lac du Salagou et à quelques kilomètres à l’ouest de Clermont-l’Hérault, la région abrite une autre curiosité géologique : le cirque de Mourèze. Couvrant un ensemble de 300 hectares de roches dolomites sculptées par une érosion intense, ses paysages ruiniformes semblent sortis tout droit d’un univers fantastique où d’énormes sculptures aux silhouettes étranges, de monstres, d’animaux bizarres ou de géants, se dressent jusqu’au seuil des maisons du village en les surplombant de plusieurs mètres.

Jusqu’à Saint-Guilhem-le-Désert dans les gorges de l’Hérault

Le circuit se termine dans les gorges de l’Hérault que vous rejoindrez en passant par Aniane, petit village pittoresque. À quatre kilomètres de là, le pont du diable, construit au début du XIe siècle pour relier l’abbaye d’Aniane à l’abbaye de Gellone, résiste depuis mille ans aux crues de l’Hérault. C’est ici que la rivière sort de ses gorges encore assez évasées jusqu’à Saint-Guilhem-le-Désert, village qui abrite les restes de ce qui fut sans doute la plus belle abbaye de l’Hérault. Aujourd’hui, il ne reste que l’église construite au XIe siècle, magnifique exemple de l’art roman languedocien et le village qui s’étire au pied des hauts à-pics rocheux du val de Gellone.

Notre sélection de campings

Affichage :
94 camping(s) trouvé(s)
  •  Sandaya Camping Blue Bayou - Valras-Plage
    + d'infos

    Valras-Plage A 300 mètres d’une très belle plage avec accès direct depuis le camping, vous serez accueillis dans une ambiance familiale et décontractée. Ici, on a fait le choix de peu d’animations bruyantes afin que votre séjour soit le plus reposant possible. Vous trouver...

    Note de l'expert
     
  •  Sandaya Camping Les Vagues - Valras-Plage
    + d'infos

    Valras-Plage Les Vagues est un quatre étoiles de 8 hectares ouvert d’avril à fin septembre. La plage de sable fin est tout près, on peut y aller à pied directement depuis le camping. En juillet et août, l’équipe d’animation se plie en quatre pour dynamiser vos vacances : ...

    Note de l'expert
     
  •  Camping Les Méditerranées Nouvelle Floride - Marseillan-Plage
    + d'infos

    Marseillan-Plage Idéal pour les vacances en famille, ce camping offre un cadre dont l’ambiance s’inspire librement de l’état éponyme du sud des USA. Soleil, palmiers, mer chaude : tout est là pour vous dépayser sans quitter l’Hexagone. En saison, vous pourrez participer à des ...

    Note des consommateurs 1676 avis
    8.54 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping Les Méditerranées Beach Garden - Marseillan-Plage
    + d'infos

    Marseillan-Plage Ce camping situé à Marseillan Plage offre un cadre exceptionnel, au cœur d’une nature typique de la Méditerranée, miraculeusement préservée. Que vous soyez amateurs de plage et de farniente, de sports aquatiques ou d’excursions dans cette riche région, le Beac...

    Note des consommateurs 2413 avis
    8.32 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping Le Bon Port - Lunel
    + d'infos

    Lunel Camping Le Bon Port. Tous et toutes seront ravis de nager, jouer ou se détendre dans nos piscines : nous avons 2 piscines extérieures. Découvrez les spécialités de la région au restaurant du camping. Plus de 90% du camping est couvert par le Wifi. Vou...

    Note des consommateurs 352 avis
    8.4 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping Beau Rivage - Mèze
    + d'infos

    Mèze Ce camping à sol plat est au bord de l'étang de Thau, célèbre pour sa conchyliculture. Les emplacements touristiques sont surtout rassemblés derrière la grande piscine et sont peu abrités par la végétation encore jeune.
    Le village et son port de pêche, un ...

    Note des consommateurs 81 avis
    8.76 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping Sunêlia Domaine de la Dragonnière - Vias
    + d'infos

    Vias Le domaine de la Dragonnière vous accueille au cœur d’un parc de 30 hectares entre mer, garrigue et vignes. Il est situé à 6 km de la plage et 3 km du canal du Midi. Un point de chute idéal pour visiter la région. Un club-enfants pour tous les âges avec initia...

    Note de l'expert
     
  •  Camping Le Mas du Padre - Balaruc-les-Bains
    + d'infos

    Balaruc-les-Bains Un petit camping à proximité de Montpellier, Frontignan et Sète. La clientèle est essentiellement familiale avec de jeunes enfants du fait des activités limitées pour préserver quiétude et environnement de qualité. En haute saison : un club enfants pour les 4-...

    Note des consommateurs 115 avis
    8.41 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping Les Cerisiers du Jaur - Saint-Pons-de-Thomières
    + d'infos

    Saint-Pons-de-Thomières Ce camping est situé dans le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc. À louer : des emplacements au soleil ou ombragés, une roulotte et des chalets en bois. L'aire de jeux, destinée aux enfants jusqu'à 7 ans, comprend notamment un toboggan et des jeux à ressor...

    Note des consommateurs 146 avis
    8.41 /10
    Note de l'expert
     
  •  Domaine La Yole - Valras-Plage
    + d'infos

    Valras-Plage Très beau camping haut de gamme installé sur un vaste parc ombragé de 23 hectares, entre pinède et vigne. Le camping est installé sur un domaine viticole et vous ne repartirez pas sans avoir goûté ses vins ! De 5 à 17 ans, vos enfants trouveront un club à leur...

    Note des consommateurs 16 avis
    7.57 /10
    Note de l'expert