Les Vosges, de Domrémy à Gérardmer

Vosges calcaires ou gréseuses, vallons verdoyants ou massif montagneux, prairies grasses ou forêts profondes, varié et sauvage, le département des Vosges offre un dépaysement absolu avec pour horizon l’absolue beauté de la fameuse ligne bleue des Vosges. (Par O. Voituriez)

Domrémy, village natal de Jeanne d’Arc

Au cœur de la Lorraine, cet itinéraire à la découverte du département des Vosges débute naturellement par Domrémy, aussi appelé Domrémy-la-Pucelle car il est le village natal de Jeanne d’Arc, l’une des plus célèbres figures de cette attachante région. Dans ce petit bourg niché dans une vallée verdoyante, vous pourrez découvrir l’émouvante maison familiale de Jeanne à proximité de laquelle fut édifié un centre d’interprétation moderne. À Domrémy, faites également un arrêt à l’imposante Basilique de Bois Chenu construite au XIXe siècle pour honorer la mémoire de la sainte.

Grand, 8e amphithéâtre du monde romain

Faites maintenant cap à l’ouest, pendant une vingtaine de kilomètres sur la D71, superbe route forestière, pour atteindre Grand. Après le Moyen-Âge, c’est maintenant l’Antiquité qui se découvre devant vos yeux avec un immense amphithéâtre à ciel ouvert. Considéré comme le 8e du monde romain par sa taille (148 mètres de diamètre), ce formidable monument très bien restauré pouvait accueillir jusqu’à 18 000 spectateurs. Soit la population de cette ville, au Ier siècle après JC, lorsqu’elle s’appelait Andresina. Dans l’ancienne basilique, vous admirerez également une gigantesque mosaïque datant de l’époque de l’empereur Caracalla. Avec ses 224 m2, elle est l’une des mieux conservées au monde.

Vittel, ambiance bucolique et raffinée

Reprenez votre route vers l’est, pour atteindre la délicieuse station thermale de Vittel. Édifiée à partir du milieu du XIXe siècle dans un cadre enchanteur, cette ville d’eau est (avec sa voisine Contrexéville) l’une des plus connues de l’est de la France. Fondée par Louis Bouloumié, Vittel connut vite son heure de gloire lorsque les grands de ce monde, mais aussi des familles plus modestes, vinrent profiter des vertus thérapeutiques des nombreuses sources qui jaillissent de ses nappes phréatiques protégées riches en magnésium et en calcium. De nombreux curistes viennent toujours profiter de leurs vertus curatives et préventives reconnues dans une atmosphère particulièrement propice au repos. Avec le parc de 140 hectares bordé de belles villas, de grands hôtels et de casinos, avec un champ de course, une piscine olympique et un golf, il règne à Vittel une ambiance bucolique et raffinée comme dans un cocon hors du temps.

Contrexéville et son superbe établissement thermal

À seulement 5 km, Contrexéville, moins préservée et moins léchée, vaut surtout le détour pour son superbe établissement thermal. Notez que dans les deux stations thermales de Contrexéville et de Vittel, l’accès aux sources est gratuit dans de splendides pavillons.

Des Vosges calcaires aux Vosges gréseuses

Quittez la plaine vallonnée pour partir à l’assaut du massif vosgien. Plus on approche de la fameuse ligne bleue des Vosges, plus le relief prend de l’ampleur, de la hauteur, de la majesté. En direction de Darney, au col de Salin, on passe des Vosges calcaires aux Vosges gréseuses. Dans ce magnifique panorama qu’emprunte la D164 à travers la Forêt domaniale de Darney, les amateurs de grand air seront comblés. Puis sur la D460 en direction d’Épinal, saluez les sources de la Saône à Vioménil. Vous êtes exactement sur la ligne de partage des eaux entre le nord et le sud de la France.

Épinal et sa célèbre Imagerie

Épinal, paisible préfecture traversée par la Moselle, mérite une escale pour son centre-ville ancien autour de la charmante place des Vosges et sa majestueuse Basilique Saint-Maurice. Ne manquez pas la visite de la célèbre Imagerie d’Épinal et du Musée de l’Imagerie. Fondée en 1796, la fabrique mondialement célèbre est encore active. Répartis en trois ateliers, les dix employés de l’Imagerie continuent à exécuter sous vos yeux des gestes ancestraux sur des machines d’époque.

Gérardmer, bienvenue dans les Hautes Vosges

En quittant Épinal pour Gérardmer, la route devient franchement montagneuse. Bienvenue dans les Hautes Vosges où les arbres feuillus sont remplacés par les conifères. Au cœur du massif vosgien, à 660 mètres d’altitude, Gérardmer borde le plus grand lac naturel des Vosges : le lac de Gérardmer. Un site de premier ordre où les sportifs pourront exercer de multiples activités. Sports nautiques sur le lac en été, ski en hiver grâce à un domaine de 40 km de pistes, et balades ou randonnées en toute saison avec 300 km de chemins balisés dont le fameux tour du lac qui fait 6,5 km. Outre son Festival du film fantastique, qui se tient chaque année en hiver, Gérardmer est aussi connue pour ses nombreuses fabriques de textile. Et pour ses magasins d’usines qui, partout en ville, proposent du linge de maison à un prix très attractif.

Vallée des lacs et ligne bleue des Vosges

L’agréable station de Gérardmer est aussi le point de départ vers la vallée des lacs : le lac de Longemer, classé, avec ses infrastructures touristiques, et le lac de Retournemer plus sauvage encore. L’eau est d’une pureté sans pareil. Ce chemin des lacs vous fera grimper vers le Honeck (1363 mètres d’altitude) et la route des Crêtes. Dominant la ligne bleue des Vosges, vous n’aurez plus qu’à admirer un panorama à couper le souffle.

Notre sélection de campings

Affichage :
45 camping(s) trouvé(s)