Balade à Sarlat la Canéda et dans ses environs

Sarlat-La-Canéda, ses pierres magnifiques et ses environs vallonnés… Nous avons arpenté ruelles et routes de campagne, à la découverte d’une région chaleureuse et de ses beaux campings. De la ferme une étoile au domaine de vacances, chacun trouvera dans la région de quoi passer des vacances comme il les aime.

Texte et photos : François Bordonneau

Périgord… Sarlat… Ces deux – petits – mots peuvent mettre en émoi les cinq sens de celui qui les prononce. D’abord, le goût et l’odorat : qui pense Périgord imagine les mille et un trésors gastronomiques de la région, foie gras, truffes, noix et toutes sortes de recettes typiques. Le toucher, ensuite, chatouillé par l’idée du chaud soleil qui règne une bonne partie de l’année sur ce « presque-sud ». Enfin, l’ouïe et la vue, qui s’emballent rien qu’à l’idée de la rumeur de ces rues et de ces places bordées de belles maisons anciennes aux façades de pierre jaune et aux toits de lauze, un beau matin de juillet, jour de marché sur la place de la Liberté…

1962 : la renaissance de la ville

Sarlat (Sarlat-la-Canéda, depuis 1965), est une ville plus que millénaire. Elle a été un centre d’influence militaire, religieuse et commerciale, jusqu’à la Révolution, lorsque son évêché lui fut retiré au profit de Périgueux. Commença alors une longue phase de « sommeil », qui dura jusque dans les années 1950. Profitant vers 1962 de la toute nouvelle loi Malraux, la municipalité a pu donner un coup de jeune à ses ruelles pittoresques et à ses beaux immeubles des XVe, XVIe et XVIIe siècles. Cette campagne de restaurations a permis de développer le potentiel touristique de la ville et de la région, qui attire aujourd’hui de plus en plus de monde.

On dirait le Sud

Certes, on est à la limite du Limousin et à une certaine distance des littoraux. Pourtant, c’est déjà le Sud : l’air chaud qui caresse les blés du côté de Sainte-Nathalène, les pavés brûlants de la cour des Fontaines et les cris des enfants qui se baignent donnent à cette région rurale une certaine nonchalance, une sorte de permanence qui fait qu’on s’y sent bien! La Dordogne n’est jamais très loin. Toute en méandres, cette rivière – ou fleuve, si on considère qu’elle se jette dans l’estuaire de la Gironde, et non pas dans la Garonne – en impose : elle est bordée de plusieurs falaises vertigineuses et son débit rapide permet la pratique du canoë-kayak et de divers sports nautiques. Le décor hésite ici entre petits coins de verdure encaissés côté rivière et falaises (vers Vitrac) et zones agricoles vallonnées (Caudon, Carsac…).

Sur les hauteurs

Au sud et à l’ouest de Sarlat, les routes partent à l’assaut des collines. Ici, elles sont plus vertes et boisées : on traverse notamment la forêt domaniale de Barade. En redescendant dans la vallée, du côté d’Allas, au nord ouest, on croise le cours d’un petit ruisseau qui se jette dans la Vézère, laquelle ne coule pas loin. Cette zone des collines est très nature. La forêt y est pour beaucoup. Pourtant, comme dans toute la région, les exploitations agricoles ne manquent pas. Plus au nord de la ville, on trouve un plateau agricole où l’on cultive céréales, noix, noisettes et tabac, lequel aurait été ­introduit au 19e siècle. On croise d’ailleurs beaucoup d’anciens séchoirs, souvent reconvertis en remises. Ces dans ces grands espaces dégagés, où les forêts sont moins denses, qu’on trouve quelques petits villages de charme, Proissans, Saint-Crépin-et-Carlucet ou Sainte Nathalène, village dans lequel il faut visiter le Moulin de la Tour. Les maisons de pierre jaune aux toits de lauze s’agglutinent autour de placettes sur lesquelles trônent d’austères églises dont l’architecture évoque le Moyen-Age. Dans ces campagnes, on croise aussi bien des bories – cabanes de pierres plates et sèches – que des « mais ». Il s’agit de mats plantés dans le jardin de tel ou tel notable notable (élu, patron…) par ses administrés ou employés, en guise d’hommage. C’est en général un jeune pin décoré. L’heureux récipiendaire est censé, ensuite, offrir un repas pour remercier ceux qui l’ont honoré… Vous en verrez ici et là dans les ruelles de la ville et dans les jardins, à Sarlat et aux alentours…

Mille choses à faire

La région regorge de curiosités et notamment géologiques : gouffres de Padirac et Proumeyssac, ainsi que le village des Eyzies-de-Tayac. La Dordogne et le Périgord présentent également un patrimoine pléthorique, avec ses nombreux châteaux, dont Castelnaudet et Hautefort, les fabuleux jardins de Marqueyssac ainsi que ses villages d’exception comme Domme. Terroir et gastronomie sont évidemment au rendez-vous (ah ! le canard est partout dans le Périgord) et notamment au marché de Sarlat, installé depuis quelques années dans l’ancienne église Sainte-Marie aménagée par Jean Nouvel, qui passa son enfance dans la ville. L’architecte a notamment ajouté au bâtiment du XIVe siècle deux portes monumentales et, plus récemment, un ascenseur tout en verre qui permet, depuis le sommet de l’ancien clocher, d’admirer les toits de la ville…

Notre sélection de campings

Affichage :
15 camping(s) trouvé(s)
  •  Camping Les Grottes de Roffy - Sainte-Nathalène
    + d'infos

    Sainte-Nathalène C’est au cœur du Périgord noir, à deux pas de Sarlat, pays des grottes préhistoriques et de la gastronomie périgourdine que le camping les Grottes de Roffy vous accueille. Ici les vacances sont actives et le planning concocté pour vous le prouve : aquagym, cha...

    Note des consommateurs 179 avis
    8.95 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping Les Deux Vallées - Vézac
    + d'infos

    Vézac Les Deux Vallées, camping 3 étoiles ouvert de mi-mars à mi-octobre, propose divers hébergements : emplacements nus pour camping traditionnel, mobil-homes, gîtes, tentes safari et tentes meublées. Vous le trouverez sur la commune de Vézac, à 10 km au sud de Sar...

    Note des consommateurs 221 avis
    8.61 /10
    Note de l'expert
     
  •  Huttopia Sarlat - Sarlat-la-Canéda
    + d'infos

    Sarlat-la-Canéda Au cœur du Périgord Noir, ce camping convivial de 7 hectares séduira les adeptes de la nature avec sa végétation riche et variée. À seulement 500 mètres du centre de Sarlat, cité médiévale où vous pourrez aisément vous rendre à pied ou à vélo. En période estiv...

    Note de l'expert
     
  •  Camping Le Moulin du Roch - Saint-André-d'Allas
    + d'infos

    Saint-André-d'Allas Implanté autour d’un ancien moulin, ce camping de la chaîne des Castels s’étend sur 8 hectares. Un cadre champêtre enchanteur au cœur de la Dordogne, de sa douceur de vivre et de sa gastronomie. Sur place, profitez d’un restaurant, d’une pizzeria, d’une épicer...

    Note de l'expert
     
  •  Camping La Palombière - Sainte-Nathalène
    + d'infos

    Sainte-Nathalène Situé à deux pas de Sarlat et de Rocamadour, au cœur du Périgord Noir, ce camping de 11 hectares propose des emplacements et locations dans un cadre vallonné et boisé. Il propose également des animations pour tous : mini-club, aquagym, tournois sportifs, canoë...

    Note de l'expert