Région PACA, brillante et sauvage

On vient en Provence-Alpes-Côte d'Azur pour arpenter ses villages endormis aux heures chaudes, pour ses marchés nocturnes, pour sentir la Provence de Pagnol, pour son lit de garrigue, son chant des cigales… Mais aussi pour la Côte d'Azur et ses stations balnéaires pailletées, pour l'arrière-pays, pour franchir les cols et randonner sur les sentiers des Alpes du Sud, pour ses massifs et parcs naturels escarpés, pour tout ça et pour tout le reste car la région PACA peut se targuer d'offrir à la fois nature sauvage et farniente. (Par Stéphanie Santerre)

PACA, un petit acronyme pour un territoire pluriel

Au sein de cette vaste région, un étendard de contrastes, de traditions, de villes de caractère et de spécificités locales. Terre promise pour des millions d'estivants, on la découvre pittoresque, animée, chantante et parfois secrète. Pays d'inspiration impressionniste, éventail de nuances chaudes et parfumées, ce Sud-Est multiple que l’on dit gourmand, convivial et culturel, se décline jusqu’aux confins de la Méditerranée. Les pieds dans l'eau, la tête au vert, ses ressources sont innombrables ! La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur couvre à elle seule 6 départements : les Alpes de Haute-Provence, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, les Hautes-Alpes, le Var et le Vaucluse. Elle s’étend des portes de l'Italie jusqu’au delta du Rhône, et partage ses frontières avec la Camargue, joyau du Languedoc-Roussillon, et les cimes grandissantes des Alpes. Cette diversité de pays unique, mêlée d'un ensoleillement exceptionnel à l'année, justifie parmi bien d'autres aspects son caractère attractif et très touristique.

Le Mercantour, patrimoine naturel remarquable

On pense immédiatement à la mer, à la plage lorsqu’on parle de PACA, pourtant la montagne occupe la moitié du territoire comblant l'appétit des grimpeurs et amateurs de belles randonnées. Quatre parcs nationaux, cinq parcs régionaux dont quatre contigus, un parc régional marin et une dizaine de réserves naturelles insufflent à la toile une peinture tantôt luxuriante tantôt tourmentée de plaines caillouteuses. À l'est : le Massif du Mercantour, dernier promontoire de l'arc alpin du sud adossé au Piémont. Il constitue un des patrimoines naturels les plus remarquables avant sa plongée subite dans les eaux de la Méditerranée. À découvrir : son plus haut sommet, la Cime du Gélas perchée à 3143 mètres, et des paysages habités par une grande diversité de faune et de flore. Décor de la Vallée des Merveilles et de la Vallée de Fontanalbe, deux sites naturels de référence, le Mercantour retrace l'épopée des premiers hommes à travers le prisme d'un véritable trésor archéologique : près de 40000 gravures rupestres. Des empreintes saisies en altitude, autour du Mont Bégo, sur une surface de 17 km2.

Terre des grands domaines alpins

Le Massif des Écrins dans les Hautes-Alpes est le plus vaste et le plus élevé des massifs alpins. Dominé par la Barre des Écrins à 4102 mètres d'altitude et le Mont Pelvoux à 3946 mètres, il offre des panoramas à couper le souffle. Paradis de la randonnée pédestre, il offre également de nombreux itinéraires ponctués de petits villages de montagne, d’alpages, de lacs et de cascades au creux des vallées distribuées en étoile. Le département des Hautes-Alpes, le plus montagneux de France, est aussi le paradis des skieurs avec un nombre conséquent de stations de ski. Des plus modestes et familiales comme Réallon, Céüze ou Laye en Champsaur, au plus grandes et populaires : Serre-Chevalier, Vars, Puy-Saint-Vincent, Risoul, Orcières-Merlette, elles proposent toutes diverses activités enneigées. Et si les principaux domaines skiables sont Haut-Alpins, les Alpes-Maritimes comptent également quelques pistes à Auron, La Colmiane, Isola 2000 et Valberg entre autres. Allos, Val d'Allos, Pra Loup et Le Sauze accueillent aussi les skieurs dans les Alpes-de-Haute-Provence.

À l’assaut des cols mythiques

Au fil de la traversée de la Vallée du Champsaur, du Valgaudemar, de la région de Serre-Ponçon, du Briançonnais et du Pays des Écrins, les visiteurs plongeront dans une région au charme rustique et pittoresque, parfois rude, mais surtout riche de spots vertigineux et de biodiversité. Si bien d'autres massifs méritent le détour, tels que le Massif du Dévoluy, le Massif du Queyras, le Massif des Cerces pour ne citer qu’eux, il faut avant tout faire cap sur le Mont Ventoux et son col mythique tant redouté des cyclistes de la Grande Boucle. Terrain d'ascension réputé, ce sommet légendaire est le point d'orgue d'une étape dans les Préalpes, formant la Moyenne et la Haute-Provence. Ne manquez pas non plus la Montagne de Lure, station de ski et sanctuaire de la randonnée, du VTT et des balades équestres. Les Préalpes de Digne avec ses itinéraires d'alpinisme et surtout de ski de randonnée. Le Plateau de Valensole fait de champs de blé, d’oliviers, d’amandiers et de champs de lavande. Le Plan de Canjuers, plateau aride de Provence dans les Préalpes de Castellane.

Les Gorges du Verdon, le plus beau canyon d'Europe

Site touristique majeur de la Provence, à cheval sur les départements du Var et des Alpes-de-Haute-Provence, les Gorges du Verdon s'adressent à tous les amoureux de panoramas grandioses. Ses imposantes falaises de roches calcaires et ses espaces naturels protégés sont idéaux pour pratiquer rafting, canyoning, canoë kayak, mais aussi escalade et randonnée. Dans le Parc Naturel du Verdon, on s'arrêtera à l'ombre d'une de ses 46 communes, du haut perché village d'Aiguines au pittoresque Bauduen en passant par Castellane, Moustiers-Sainte-Marie, Valensole ou Riez. Images d’Épinal et douceur de vivre garanties !

Sur la route des Bouches-du-Rhône

Montagnes alpines, champs de lavande, lac de Sainte-Croix, Manosque, Digne-les-Bains, Barcelonnette, Sisteron, c'est un pays fondu d'influences historiques, de trésors naturels et de traditions que traverse le visiteur en quittant les Alpes-de-Haute-Provence pour prendre la route de la mer et des Bouches-du-Rhône. Premier incontournable : la Montagne de la Canaille et sa route des crêtes surplombant la mer. Avec le Cap Canaille et la Grande Tête, on découvrira les deux falaises les plus hautes de France et leurs impressionnants belvédères offerts sur les eaux. À quelques pas, Cassis demeure une étape de charme avec son petit port, ses maisons aux façades colorées, ses quais et ses jolies plages. Non loin se dessine le Massif des Calanques, très prisé pour ses décors sauvages sur fond de flots turquoises et de falaises blanches éclatantes. Petites criques et sports de baignade au cœur d'une beauté authentique, les calanques d'En-Vau, de Morgiou, de Sugiton et de Sormiou sont de véritables de petites perles que l'on peut idéalement photographier du haut des sentiers de randonnée.

Marseille, la plus vieille ville de France

Jadis façonnée par les conquêtes romaines, au carrefour de cultures multiples, Marseille est faite d’une ambiance à la fois populaire et survoltée. Contrastée, la cité phocéenne brandit fièrement sa bannière bleue et blanche déployée haut et fort à chaque coin de rue. Le Vieux-Port, protégé par le fort Saint-Nicolas et le fort Saint-Jean, et son poisson frais vendu à la criée, sont tout un symbole. Dans ses échoppes, sur La Canebière ou dans le vieux quartier du Panier, on dégustera sa spécialité locale : la bouillabaisse. À ne pas manquer : l'Hospice de la Vieille Charité qui abrite le Musée d'Archéologie Méditerranéenne et le MAAOA, Musée des Arts Africains, Océaniens, Amérindiens. Sans oublier l'Hôtel Dieu, parmi les plus beaux édifices de la Vieille Ville, protégée par la "bonne mère", la Basilique Notre-Dame de la Garde.

Aix-en-Provence la bourgeoise

Face à Marseille, Aix-en-Provence tranche par une attitude plus bourgeoise mais non moins dénuée d'attraits. On aime flâner dans ses ruelles pavées et le long du cours Mirabeau à la découverte de ses hôtels particuliers des XVIIe et XVIIIe siècles. Marchés aux fleurs, terrasses, fontaines, tour de l'Horloge et festival d'Art Lyrique, la ville d’Aix-en-Provence invite à l'escapade romantique sublimée par les odeurs de Provence. Des senteurs exaltées lors de l’ascension de la Montagne Sainte-Victoire. Joyau régional, on la retrouve sur les toiles de Cézanne qui en fit sa muse naturelle. Si elle culmine à 1011 mètres, vous pourrez facilement, mais au prix de quelques efforts quand même, attendre Croix de Provence à 945 mètres d'altitude.

Des villes d'art et d'histoire

Le département des Bouches-du-Rhône est une fourmilière de villages de caractère classés. Les Baux-de-Provence, perché sur la chaîne des Alpilles, surprend par ses maisons Renaissance restaurées, ses ruines et sa citadelle. Aux accents chantants, Saint-Rémy-de-Provence, prisé des personnalités, s'aborde par ses boulevards sculptés de platanes dans une allure typiquement provençale. Ses environs abritent notamment le Plateau des Antiques, site de vestiges romains tels que le mausolée, l'arc municipal et le champ de ruines laissant deviner d'anciens temples, un forum et des thermes. Sans oublier  le monastère Saint-Paul de Mausole où Vincent Van Gogh trouva refuge pour peindre quelques-unes de ses plus belles œuvres.

Arles, aux portes de la Camargue

Réputée pour la richesse de ses vestiges antiques et romans, Arles réunit quantité de monuments inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco. Au programme : l'amphithéâtre romain, les fameuses arènes aujourd'hui scène de divertissement, le théâtre antique, les Alyscamps et ses allées bordées de sarcophages, les Cryptoportiques, ces galeries souterraines soutenant le forum, les thermes de Constantin ou encore l'église romane Saint-Trophime, étape importante sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Aux portes de la ville, la Camargue, poétique, rebelle, infinie, s'étend entre les bras du Rhône. Une succession de paysages uniques ponctués de rizières, de marais salants et d’étangs où grandissent les flamands roses au cœur des roselières. Crinières au vent, les chevaux traversent les landes à salicornes, croisant la pâture des troupeaux de taureaux. La Camargue c’est aussi une réserve ornithologique foisonnante, et le terrain d'observation privilégié de nombreuses espèces d'oiseaux dans leur habitat naturel.

Côte Bleue et Côte Varoise

Délaissant les marais camarguais, les touristes sont invités à découvrir l’éventail de stations balnéaires du littoral provençal. Des Saintes-Maries de la Mer jusqu'à la French Riviera à la frontière franco-italienne, les petites villes surabondent en période estivale. Le long de la Côte Bleue, de Fos-sur-Mer à La Ciotat en passant par Cassis, Martigues et Marseille, le soleil est franc, fidèle, et la baignade sans frisson. Puis le croissant littoral se courbe pour atteindre un véritable "hit-parade" de spots touristiques prisés par une clientèle internationale. La Côte Varoise peut alors commencer sa litanie d'incontournables : Bandol et ses vignes, Six-Fours, Hyères, Le Lavandou, Saint-Tropez, Sainte-Maxime, Saint-Raphaël… Promenades et contemplation, la côte varoise s'enorgueillit de sentiers parfumés et de belles plages à l'image de la baie de Pampelonne et sa rive sableuse de 5 km, du Cap du Pinet au Cap Camarat. Entre Hyères et Saint-Raphaël, culmine également le Massif des Maures, sanctuaire de chênes lièges, châtaigniers, maquis et pins maritimes. En bord de mer, entre Le Lavandou et la Presqu'île de Saint-Tropez, la Corniche des Maures dévoile les agréables cités balnéaires de Cavalaire-sur-Mer et Rayol-Canadel-sur-Mer. Au large de Hyères, c'est loin de l'agitation et des plages bondées que l'on arpentera les îles de Porquerolles, de Port-Cros et du Levant dans le respect de ces territoires d'exception clairement préservés.

Saint-Tropez, la favorite

Pour les ambiances plus festives, Saint-Tropez fera bien sûr figure de favorite en belle habituée des bains de foule. Révélé aux yeux du monde par Brigitte Bardot, ce petit village de pêcheurs mythique est le repère des célébrités et des badauds en goguette. Il attire tant pour ses rangées de yachts que pour ses parties de boules endiablées à l'ombre de la place des Lices. Un charme décliné jusqu'aux remparts de la citadelle avec ses vues imprenables sur les toits orangés et le clocher de l’église Notre-Dame de l’Assomption.

La Côte d'Azur, de Grimaud à Monaco

Les Alpes-Maritimes pour horizon, la Côte d'Azur affiche une concentration exceptionnelle de stations animées courues par des candidats au farniente. Denses et largement urbanisées pour compenser l'afflux massif de touristes, les villes s'égrainent les pieds dans l'eau : Grimaud, Fréjus, Mandelieu-la-Napoule, Antibes, Mouans-Sartoux, Juan-les-Pins, Villefranche-sur-Mer, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Roquebrune-Cap Martin... Tour à tour des identités festives, des cartes postales de vacances, à l'arrière-pays ressourçant et parfois même secret. Chemin faisant, la route de la Corniche d'Or offrira une voie royale pour pénétrer le Massif de l'Estérel, décor enchanteur de falaises de porphyre rouge, de maquis vert, de pins parasols et d'îlots échoués dans la mer. Direction le Pic de l'Ours à 492 mètres d’altitude pour un panorama exceptionnel sur le littoral ! Sur la route de Menton, dernier bastion avant l’Italie, nous croiserons Cannes qui rayonne par son festival, sa Croisette, son vieux centre et ses palaces. Puis Nice, sa célèbre Promenade des Anglais, ses musées et galeries, son luxe Belle Époque, ses petites ruelles de bâtisses colorées et son carnaval. Sans oublier Saint-Paul-de-Vence, ses souvenirs d'Yves Montant et Lino Ventura, ses maisons de pierre et ses ruelles étroites. Pour terminer sur "Le Rocher" : la Principauté de Monaco, Monte-Carlo, son musée océanographique, son circuit et son prestigieux casino.

En Provence Romaine

Halés et repus de légumes du soleil, de tapenade et de mille autres spécialités régionales baignés d'herbes aromatiques, c'est dans le Vaucluse que nous fermerons cette parenthèse enchantée d'un séjour en PACA. Rendez-vous en Avignon en Provence Romaine à la découverte d'une cité au cœur historique classé et protégé de remparts. Cité des papes de 1309 à 1376, elle conserve leur forteresse : le Palais des Papes, résidence gothique édifiée au XIVe siècle, mais aussi d'autres monuments remarquables tels que le Petit Palais, l'Hôtel des Monnaies et la cathédrale Notre-Dame-des-Doms. On se presse sur le fameux "Pont d'Avignon", de son vrai nom le pont Saint-Bénezet, qui s’arrête au milieu du Rhône car détruit de nombreuses fois par les crus du fleuve. Ville de festival, Avignon accueille chaque été l'une des plus importantes manifestations internationales du spectacle vivant contemporain. Puis route sur Orange pour arpenter cette ancienne cité romaine riche de trésors séculaires classés au patrimoine mondial de l'Unesco à l'instar de son théâtre romain et de son arc de triomphe daté du début du Ier siècle. Du côté de l'Isle sur la Sorgue surnommée la Venise du Comtat, on se baladera en bord de rivière, les yeux rivés sur les boutiques d'antiquaires et les canaux. Incontournable également : la jolie cité de Vaison-la-Romaine et ses vestiges gallo-romains.

Joyaux naturels du Vaucluse

Avec son Colorado Provençal de Rustrel, ses gorges de la Nesque, ses Dentelles de Montmirail et son Parc Naturel Régional du Luberon, le Vaucluse n’est pas en reste en termes de sites naturels remarquables. Les incroyables paysages du Colorado de Rustrel, formés par l'érosion et d'anciennes carrières d'ocre, dévoilent des sculptures aux multiples déclinaisons de jaune et de rouge appelées "cirque de Barriès", "cheminées de fées" ou encore "Désert Blanc". Autre canyon vauclusien à ne pas rater : les gorges de la Nesque. Quant au Parc Naturel Régional du Luberon, classé réserve de biosphère par l'Unesco, il abrite quelques-uns des "Plus beaux villages de France" tels Roussillon ou Gordes perché sur son promontoire. On doit également au Vaucluse le beau massif de calcaire des Dentelles de Montmirail, paradis de la randonnée et de l'escalade, ainsi qu’une longue liste de villes et villages où il fait bon de se perdre : Séguret, Pernes-les-Fontaines, Carpentras… Alors seulement se révèle, au détour d'un bistrot de pays ou sous le passage d'une voûte antique, les détails singuliers d'un temps figé dans la pierre.

Notre sélection de campings

Affichage :
338 camping(s) trouvé(s)
  • + d'infos

    Saint-Raphaël Lieu idéal pour vous ressourcer et découvrir le magnifique massif de l’Estérel avec ses roches rouges, ses vues exceptionnelles sur la Méditerranée et sa côte sauvage et préservée. Ce camping est un véritable village dans un environnement idyllique. Il est sit...

    Note des consommateurs 65 avis
    7.62 /10
    Note de l'expert
     
  • + d'infos

    Roquebrune-sur-Argens Ce village-club, construit dans les collines, revêt un style provençal et une ambiance détendue. Les mobil-homes sont installés entre les chênes. Certains ont même un toit terrasse. Le domaine de 40 hectares offre espace et calme aux vacanciers. Ce qui n’empêc...

    Note des consommateurs 56 avis
    7.92 /10
    Note de l'expert
     
  • + d'infos

    Volonne Ce terrain se situe dans la région de Sisteron et Digne-les-Bains, à 400 mètres d’altitude. Occupant une surface de 11 hectares, dans un cadre arboré, il s’étire le long de la Durance (baignade non autorisée). Mini-club pour les enfants. Tournois sportifs, spe...

    Note des consommateurs 19 avis
    8.12 /10
    Note de l'expert
     
  • + d'infos

    Fréjus La quiétude règne sur cette pinède de 25 hectares située sur les hauteurs de Fréjus. Les espaces aquatiques sont couverts de palmiers. Des mobil-homes dernière génération viennent d’être implantés ! L’ambiance reste très familiale malgré la taille du domaine. ...

    Note de l'expert
     
  • + d'infos

    Saint-Aygulf Le Camping Résidence du Campeur se trouve en Var en France. Profitez de nos piscines : nous avons 3 piscines extérieures. Découvrez les spécialités de la région au restaurant du camping. La zone couverte par le Wifi est supérieure à 90%. Préparez vos...

    Note de l'expert