Le Pays Diois, quand les Alpes ont rendez-vous avec la Provence

 

Entre Vercors et Provence, le Pays Diois brille par son terroir d’excellence, c’est la première zone “bio” de France. Mais dans ce berceau de la Clairette de Die, le charme des cités de pierre et des paysages n’est pas en reste non plus.

 

Texte et photos : Sandrine Moirenc

Au pays de la Clairette

 

C’est au niveau de Loriol que la Drôme se jette dans le Rhône. Remontez son flot. Autrement dit, traversez le nord d’une Drôme Provençale pour vous enfoncer dans le cœur intime du Diois, peut-être plus connu sous le nom de pays de la Clairette de Die. La limite entre les deux territoires est nette, elle prend forme dès l’arrivée sur le village de Saillans. Vous y trouvez une architecture plus rustique et austère, qui annonce un paysage plus montagneux. On commence également à apercevoir de timides parcelles de vignes sur les collines entourant le village. Ce vignoble de montagne, en terrain caillouteux, est plutôt discret dans le paysage, et, bien entendu, la Clairette se fait la part belle pour ce petit territoire ! À l’intérieur du village, la vie se déroule essentiellement sur la petite place centrale, animée par la terrasse du café, le gargouillis de la vieille fontaine. Dans le dédale de ruelles bien tranquilles, pénétrez ce qu’il reste d’un cœur médiéval, agrémenté de passages couverts, de pontés. À la sortie du village, arrêtez-vous au Domaine de la Mûre, pour une dégustation : c’est le premier caveau qui ouvre la route de la Clairette. Un peu plus loin sur la route, à Vercheny, rendez-vous au Caveau de Carod, qui abrite le Musée de la Clairette de Die. Une succession de mises en scène vous en apprend beaucoup sur les secrets de sa préparation, à distinguer de la méthode champenoise !

Sur la route de Die

 

La route de Die mène à Pontaix, un autre charmant village coupé en deux par la Drôme. On s’y immerge, profitant des deux fronts de vieilles demeures frangeant la rivière, et qui plongent leurs fenêtres, leur regard, sur la vie et l’intensité de ce flot bleu émeraude. Ici encore, bien de petits domaines à découvrir dans l’intimité des ruelles. Poursuivez la D93 pour atteindre la flamboyante cité de Die. N’hésitez pas à grimper les nombreux escaliers du clocher de la cathédrale pour commencer votre visite : vous dominez alors tous les toits de la ville, et les montagnes du Glandasse qui l’entourent. Redescendus sur la terre ferme, profitez du sublime marché “bio” autour de la cathédrale – les mercredis et samedis matin – et ne ratez pas la visite – avec l’office de tourisme – de la chapelle Saint-Nicolas dont le sol est couvert d’une superbe mosaïque du XIIe siècle, riche en symboles, donnant une représentation de l’univers, de ses éléments. Il ne vous reste plus qu’à bénir vos âmes et gosiers à la cave coopérative Jaillance, en dégustant toute une gamme de vins et clairettes, ayant chacun leur particularité.

Beautés naturelles

 

La départementale vous conduit ensuite à Luc-en-Diois pour y découvrir le site du Claps. Une vision chaotique sublime ! Couchés dans le lit bleuté de la Drôme et pointant droit vers le ciel, en équilibre figé, ces énormes blocs de roches grises se sont un jour décrochés formant cet incroyable site. L’endroit ne se laisse pas seulement contempler : il est aussi très apprécié pour la baignade. C’est par le col de Miscon que l’on rejoint les gorges des Gas. Il suffit d’une petite dizaine de kilomètres seulement pour les atteindre mais la route est un beau moment d’isolement et d’émotion. Dominé dans un premier temps par les fameux pins à crochets, vous prenez de la hauteur pour bientôt flotter au même niveau qu’une mer de cimes montagneuses, avant de redescendre et longer la fraîcheur de la rivière.

 

Appellation "Châtillon-en-Diois"

 

Prenez alors à gauche, la D539, pour rejoindre le charmant village de Châtillon. Vous y apprécierez le caractère de son terroir, singulier et serein, au travers de ses rues intimistes, ses ambiances uniques, révélées sous la lumière crue du matin. Un peu plus loin, le village de Saint-Roman s’annonce comme une invitation à découvrir la douceur de la petite cité, à s’initier aux vins tranquilles du Pays Diois. Ce sont des rouges, blancs et rosés que l’on trouve à la cave de Didier Cornillon. Ce créateur de vins assemble, à côté de la Clairette et du Crémant de Die, de merveilleux cépages pour un unique bouquet de saveurs d’appellation “Châtillon-en-Diois”, entre autres les Clos de Beylière et l’Aligoté qui ont été maintes fois récompensés.

Les conseils pratiques de Clubcampings dans le Pays Diois

 

Pour plus de renseignements, vous pouvez vous adresser à l'Agence de Développement Touristique de la Drôme : 8, rue Baudin 26000 Valence. Tél. 0475821926. www.ladrometourisme.com.

 

Mais aussi à l’Office de Tourisme du Pays Diois : rue des Jardins 26150 Die. Tél. 0475220303. www.diois-tourisme.com. Ou à l’Office de Tourisme du Pays de Saillans : montée de la Soubeyranne 26340 Saillans. Tél. 0475215105. www.saillanstourisme.com.

 

Vous pouvez également vous procurer la carte départementale Michelin : Provence/Vaucluse, le Guide Vert Michelin : Lyon, Drôme, Ardèche, et le Guide du Routard : Ardèche, Drôme.

 

Pour vos visites :

Maison de la Clairette : route de Die 26340 Vercheny. Tél. 0475212976. clairette-de-die.com.

‐ Domaine de la Mûre, Jean-Claude Raspail & fils : 780, route de Die 26340 Saillans. Tél. 0475215599. www.raspail.com.

‐ Caveau de Carod : quartier du Gap - RD 93 26340 Vercheny. Tél. 0475217377. http://fr.caves-carod.com.

‐ Cave Jaillance : avenue de la Clairette 26150 Die. Tél. 0475223015. www.jaillance.fr.

Claps de Luc-en-Diois et Saut de la Drôme : route de Gap 26310 Luc-en-Diois. Tél. 0475213414.

‐ Cave Didier Cornillon : 26410 Saint-Roman. Tél. 0475218179. www.didiercornillon.com.

Notre sélection de campings

Affichage :
11 camping(s) trouvé(s)