Morbihan, le pays du Roi Morvan

Imaginez le décor : l’océan, ses îles et sa lumière d’après-midi. À l’intérieur des terres, la petite mer, l’arrière-pays et sa lumière du soir. Du Morbihan, trop beau, trop vaste et trop riche pour en faire le tour, nous avons choisi de vous proposer un itinéraire original pour des vacances qui sentent bon la balade en mer et le repos des terres, la baignade et le panier pique-nique. Un petit air du sud ensoleillé dans une Bretagne de charme. (Par Didier Houeix)

Cap sur l’île d’Houat !

Première étape de ce périple morbihannais : plein sud, cap sur l’île d’Houat située à 10 milles au large des côtes. La matinée prend des airs de fête avec cette balade en mer vers l’une des plus belles îles du Ponant. Nous embarquons à bord du Melvan qui porte le nom d’un îlot rocheux situé entre les deux îles qu’il dessert : Houat et Hoëdic. Avec une vitesse moyenne de 16,5 nœuds, il permet de rallier Houat au départ de Quiberon en 40 minutes et Hoëdic en 55 minutes. A bord, ce n’est que du bonheur ! Chacun admire la côte de la Presqu’île de Quiberon en désignant les voiliers en partance pour une excursion sur l’océan, car la Baie de Quiberon (Carnac, Locmariaquer, Arzon et la Presqu’île de Rhuys) est un plan d’eau idéal, protégé et apprécié des plaisanciers. Sous le soleil matinal, le pont du bateau embaume ce bon air marin si particulier l’été sur les côtes de la Bretagne du Sud.

Houat, un petit coin de paradis

L’arrivée de la première malle dans le petit port de Saint-Gildas sonne pour les Houatais l’heure du réveil. A l’image de ces petites maisons de pêcheurs ourlant les ruelles traversées dans un silence religieux pour ne pas déranger, le village est encore endormi lorsque, traversant la place de la mairie, nous prenons la direction de la plage de Treac’h ar GouredImmense, elle fait une jolie courbe à l’est de l’île, avant de dévoiler son grand ruban (près de 4 kilomètres) de sable blond. Ici, les voiliers doublent à vos pieds la pointe d’En Tal. Le spectacle de ces coques blanches toutes voiles gonflées à portée de main a quelque chose d’unique. Les grandes régates de l’été passent ici. Nous, nous passerons la courbe pour faire face à Hoëdic, là-bas, plus petite, plus éloignée encore. L’île d’Houat est un paradis. Cependant, pour la baignade, un paradis qui se mérite : l’eau y est fraîche. Nous sommes en plein océan, pas plus de 17 ou 18 °C. Mais il fait une telle chaleur et l’eau est si transparente que la tentation l’emporte !

Le gochtial, pain brioché made in Rhuys

À notre retour sur la terre ferme par le bateau du soir, nous prenons la direction de la Presqu’île de Rhuys, site idéal pour appréhender le Golfe du Morbihannon sans avoir fait le plein de gochtial. Vous pourrez acheter ce pain brioché made in Rhuys qui tient au corps à Saint-Armel au bar-boulangerie Le Moulin à Café. Bien évidemment, les habitués du café connaissent tous cette brioche très dense à déguster chaude au petit-déjeuner. À deux pas de l’église, côté bar, il y a de l’animation, c’est l’heure des tournées générales. Côté boulangerie, c’est l’heure d’une ultime fournée. Les derniers gochtials sont placés sur les étals. L’odeur du pain brioché envahit la rue centrale et les narines des clients en terrasse.

L’île Tascon, entre golfe et océan

Le Golfe du Morbihan est juste derrière... Il fait rêver, à l’image de ses pointes, de ses marais salants et de l’île Tascon en face avec sa chaussée submersible que l’on peut emprunter à vélo bien sûr. Cette mer intérieure de 20 km de long et 15 km de large, au fort pouvoir attractif, unique en Bretagne, est superbe.

Presqu’île de Rhuys, des vacances couleur bleue

Avec la Presqu’île de Rhuys une question se pose : sur quelle rive vais-je poser mon regard, l’océan ou le golfe ? Pourquoi pas les deux : ils cohabitent, séparés par une géographie programmée pour des vacances de couleur bleue et très ensoleillées. Certes, la baignade est assurée plein sud, vers les plages du Fogeo, de Kervet, des Govelins, de Port-Maria et de Saint-Jacques. La presqu’île est un bouquet de milieux contrastés qui fait le bonheur de ses hôtes. À l’est, les marais de Toulcaden et la rivière de Penerf ferment la partie la moins fréquentée de Rhuys. Au centre, Suscinio, son château et sa plage qui relie la pointe du BegLann à la pointe de Penvins.

De l’autre côté du golfe à Port-Navalo

De la pointe de Kerpenhir à Locmariaquer, embarquez à pied ou à vélo sur une petite vedette qui vous débarque de l’autre côté à Port-Navalo, et inversement. De là, c’est facile : prenez la direction du phare sur les hauteurs et suivez le chemin des douaniers. Rive est, il n’existe qu’une seule porte d’entrée pour la Presqu’île de Rhuys : la D780 en provenance de Vannes ou Muzillac. Impossible d’y échapper pour se rendre à Sarzeau, la grande cité. On approche des plages, parmi les plus remarquables : celles du Beg Lann et de SuscinioLa plage du Beg Lann est parfaite pour les enfants en bas âge et pour un départ de balade à pied sur le sentier balisé jusqu’au Roaliguen.

Suscinio, lieu de repos pour les voyageurs

Pour rejoindre la plage de Suscinio, il vous faudra passer par le château de Suscinio, incontournable ! Sa présence a sauvé la plage de la cupidité des promoteurs immobiliers et c’est tant mieux : impossible de construire autour d’un si beau joyau. A midi sur la plage, il fait très chaud, pas l’ombre d’une ombre à l’horizon, mais le blanc de sa longue courbe fascine. Du château, visitez les remparts et le parc extérieur, la balade est gratuite ! Ce n’est certainement pas par hasard si les ducs de Bretagne en firent leur résidence de vacances, ils avaient bon goût. Le château de Suscinio (Ziskennoù en breton : lieu de repos pour les voyageurs) fut conçu comme une demeure de loisirs car il est situé à proximité d’une forêt giboyeuse et du bord de mer. L’imposant édifice médiéval nous plonge dans l’histoire de Bretagne, au cœur d’un paysage de marais et de roselières, à deux pas de l’océan. Unique au monde !

Port-Navalo, pointe extrême de la Presqu’île de Rhuys

Et puisque nous sommes sur la Presqu’île de Rhuys, le rendez-vous est donné à la pointe extrême, là où les courants du Golfe du Morbihan sont les plus forts, à Port-Navalo, étape ravissante pour les promeneurs. Le sentier côtier révèle un panoramique de toute beauté entre le golfe, sa mer intérieure et l’Atlantique.

La pointe de Kerners, l’une des plus belles vues sur le Golfe du Morbihan 

Enfin, l’une des plus belles vues sur le golfe intérieur et l’île aux Moines se déniche à la pointe de Kerners. Pour vous y rendre, rien de compliqué : d’Arzon, la D198 vous y mènera directement. N'omettez pas de faire un crochet par la chapelle Saint-Sauveur et Saint-Nicolas de Kerners avant de partir à pied à la découverte du moulin à marée de Pen Castel. En vélo, réellement le moyen de locomotion idéal pour visiter l’intérieur du golfe, vous pourrez filer vers la plage du Logeo, prendre un bain à l’abri des vents dominants et terminer votre périple par le moulin à marée du Lindin. De l’autre côté, rive ouest, un chapelet de bourgs borde l’entrée de petites rivières, anses, vasières, parcs à huîtres et bras de mer camouflés : Locmariaquer, Larmor-Baden, Arradon et, plus en amont, Auray, Le Bono et Crac’h. Face à eux, les îles du golfe, dont les deux principales, l’île d’Arz et l’île aux Moines.

Questembert, un havre de paix

Pour les touristes qui ne supportent pas la chaleur intérieure des longues nuits de l’été ou l’encombrement d’un voisinage de vacanciers, la bonne solution reste de s’évader dans les terres. Le premier choix, pour les plus impatients de retrouver la mer le lendemain, la petite ville de Questembert. Autour des halles du XVIe siècle, vous trouverez l’essentiel des commerces. Mais surtout, Questembert, avec son étang fermé par un écrin de verdure forestier, peut devenir une étape champêtre très reposante. L’étang de Celac, situé à l’ouest de Questembert, au bord de la route d’Elven, est un havre de paix et de détente, un lieu idéal pour les pêcheurs.

Josselin, petite cité de caractère

Plus au nord, voici deux des plus belles cités emblématiques de ce département : Malestroit et Josselin, deux étapes qui vont vous enchanter. Josselin d’abord : la ville domine l'ouest juchée sur son plateau rocheux planté d’un joyau de l’architecture médiévale : le château des Rohan, indissociable de l’histoire de Bretagne. En déambulant dans les rues et ruelles de la cité médiévale, vous constaterez que Josselin mérite bien son titre de "petite cité de caractère". On a envie de dire de grand caractère même tant le patrimoine est riche et foisonne de curiosités : maisons, demeures seigneuriales, hôtels particuliers, façades à colombage et édifices religieux dont le fleuron est la basilique Notre-Dame du RoncierIci, la pierre schisteuse est partout et le bois raconte l’histoire comme au temps des preux chevaliers. Une histoire remise au goût du jour chaque été au 14 juillet par la très célèbre fête médiévale de Josselin.

Malestroit, discrète et séduisante

Plus modeste et plus au sud, en retournant vers la mer, Malestroit est toute aussi attirante, voire très séduisante car discrète. Les aïeuls des habitants de Malestroit ont eu du goût en choisissant cette vallée, creusée dans le relief des landes sauvages de Lanvaux, pour y fonder il y a plus de mille ans cette grosse bourgade qui allait devenir un important lieu d'échanges commerciaux entre la Bretagne intérieure et le Golfe du MorbihanIls ont imprimé dans le paysage de ce pays Gallo une marque de fabrique digne de rivaliser avec sa voisine Josselin. Son patrimoine architectural foisonne de curiosités. Certes, il faut lever le nez en l’air pour dénicher sur le mur de l’église Saint Gilles un superbe bestiaire imaginaire (taureau sculpté, serpent ou dragon), une coquille Saint-Jacques, ou encore les plaques émaillées de la ruelle des Marées, de la rue des Matelots... car la vie de Malestroit est étroitement liée à celle des eaux du Canal de Nantes à Brest, sorte de poumon aquatique et vert qui donne à cette petite ville d’à peine 2500 habitants, au passage de ses barques et péniches fluviales, un charme fou à l’image de ce beau département du Morbihan et de son sud si généreux.

Notre sélection de campings

Affichage :
76 camping(s) trouvé(s)
  •  Camping du Haras - Monterblanc
    + d'infos

    Monterblanc Situé à environ trois kilomètres au nord de la superbe ville de Vannes et du golfe du Morbihan, cet établissement est installé dans un cadre naturel, fleuri et champêtre. En bordure du camping, des prairies avec des chevaux, des vaches, des lamas, des ânes et ...

    Note des consommateurs 280 avis
    8.36 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping La Baie - La Trinité-sur-Mer
    + d'infos

    La Trinité-sur-Mer Camping La Baie. Profitez pleinement des plaisirs aquatiques dans cet établissement en bord de mer. Le camping met à votre disposition notre piscine extérieure. Au moins 90% du camping est couvert par le Wifi.

    Note de l'expert
     
  •  Camping Mané Guernehué - Baden
    + d'infos

    Baden Ce domaine de 20 hectares, dans un cadre verdoyant et vallonné, est pourvu de trois plans d’eau pour la pêche et d’un large espace aquatique de 1500 m2. La palette d’animations est complète : club enfants, soirées organisées, pêche en étang, tyrolienne, tir à ...

    Note de l'expert
     
  •  Camping De Penboch - Arradon
    + d'infos

    Arradon Un camping de taille moyenne (3,5 hectares) mais néanmoins très fréquenté en été : normal, ce terrain Sites & Paysages est situé dans un site magnifique, sur la rive nord du Golfe du Morbihan et à 200 mètres de la plage. Pas d’animations au camping mais de nom...

    Note des consommateurs 355 avis
    8.85 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping Les Bruyères - Carnac
    + d'infos

    Carnac Situé au calme, ce camping au plan symétrique est divisé en plusieurs aires gazonnées, comprenant pour la plupart six emplacements par aire. Les emplacements sont entourés d'arbres et d'arbustes, et un certain nombre d’entre eux sont séparés par des haies....

    Note des consommateurs 159 avis
    8.94 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping Le Fort Espagnol - Crach
    + d'infos

    Crach Le Camping Le Fort Espagnol se trouve en Morbihan en France. Tous et toutes seront ravis de nager, jouer ou se détendre dans notre piscine intérieure. Au moins 90% du camping est couvert par le Wifi. Préparez vos propres repas en faisant vos courses au...

    Note des consommateurs 250 avis
    8.07 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping La Vallée du Ninian - Taupont
    + d'infos

    Taupont Camping La Vallée du Ninian. Jetez-vous à l'eau dans notre piscine extérieure. Rendez-vous au restaurant pour partager un repas en couple, en famille ou entre amis. L'établissement vous propose le Wifi gratuit. Plus de 90% du camping est couvert par le ...

    Note des consommateurs 158 avis
    9.27 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping de Kergo - Ploëmel
    + d'infos

    Ploëmel Le camping de Kergo, terrain à taille humaine installé dans un cadre agréable, calme et boisé, est classé 3 étoiles. Il se trouve à 7 km des plages de Carnac, de la Trinité sur Mer et du Golfe du Morbihan, et des principaux sites touristiques de la région : al...

    Note des consommateurs 33 avis
    9.52 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping La Ferme de Lann Hoedic - Sarzeau
    + d'infos

    Sarzeau Camping La Ferme de Lann Hoedic. Vacances les pieds dans l'eau dans cet établissement en bord de mer. Le Wifi est accessible en zone de services.

    Note des consommateurs 302 avis
    9.17 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping Ty Nénez - Pont-Scorff
    + d'infos

    Pont-Scorff Loin de l’agitation, ce camping en pleine nature offre calme et tranquillité au cœur de la nature. Le Zoo de Pont-Scorff est à 600 mètres et le village et ses nombreuses boutiques d’artisanat d’art à 2 km. Pas de programme d’animations. Des repas à thèmes en h...

    Note des consommateurs 84 avis
    8.89 /10
    Note de l'expert