La Cornouaille, de caps en pointes

Un bon zeste escarpé et fardé de magnifiques plages, d’incroyables baies, toujours généreuse et sauvage : la Cornouaille, éternellement belle, vous livre ses différents visages.

 

Texte : Sandrine Moirenc

Le pays de Douarnenez

 

Au-dessous de la magnifique presqu’île de Crozon, le pays de Douarnenez permet de rejoindre, via le Cap Sizun, le pays bigouden. Au détour d’une courbe, la cité de Douarnenez apparaît soudain rayonnante, soulignée par l’estran sableux qui gagne selon l’heure sur la langue d’océan. En fond, quelques clochers toisent le front de bâtisses qui frangent le quai du port et qui arborent des façades pastel du plus bel effet. Rendez-vous sur le port pour mieux mesurer le passé de l’activité sardinière de la commune : d’anciennes conserveries, des maisons d’usiniers, affichent encore leur identité passée via des vestiges d’enseignes ou par l’architecture de leur bâti. Les maisons de pêcheurs se reconnaissent par les filets qui déferlent en éventail depuis les fenêtres. Ici, la pêcherie du port vous propose toute la générosité de l’océan breton : langoustes, crabes, langoustines, écrevisses, baudroies… Suivez le bras de mer qui s’infiltre impunément dans la ville pour découvrir un magnifique panorama depuis le pont : les bateaux au mouillage semblent s’y reposer en toute sérénité avant de s’aventurer le long des légendaires côtes du Finistère. L’occasion vous est donnée de profiter également d’une visite instructive au port-musée, place de l’Enfer. Celui-ci possède la première collection française de bateaux traditionnels et tout un tas d’objets sur la même thématique.

De pointes en pointes jusqu’à la baie des Trépassés

 

Votre itinéraire se poursuit par un inoubliable cabotage de pointes en pointes depuis la D7. Pour commencer, la magnifique pointe du Millier vous offre le cliché d’une maisonnette esseulée sur un chaos granitique enveloppant une ravissante crique. Un autre arrêt s’impose sur la pointe de Beuzec. La réserve naturelle du Cap Sizun vous promet une grande évasion paysagère épicée par les vents du grand large. À ce propos, remarquez les éoliennes qui s’en donnent à cœur joie, détrônant les vestiges d’anciens moulins. Faites un tour du côté de l’église de Goulien. Celle-ci abrite quelques mystérieuses stèles datant de l’âge de fer. En bout de course, l’émotion est au rendez-vous : la pointe du Van et son univers minéral transcendent le paysage marin veillé par la chapelle Saint-They de Cléden. D’ici vous apercevez la pointe du Raz et son phare voisin : le phare de la Vieille. Élancez-vous sur la corniche qui longe la fameuse baie des Trépassés, l’une des plus belles de Bretagne. Le bout du monde ? On a bien envie d’y croire et de faire sien ce paradis, ou enfer, légendaire !

Les cités de la pêche

 

Le périple se poursuit vers Audierne, petite station balnéaire très conviviale flanquée d’un joli port de plaisance. Le centre historique n’est pas en reste, livrant aux curieux son prestigieux passé de pêche et son intéressant musée de la Marine. Rejoignez Pont-Croix et son agréable promenade sur les rives du Goyen. Il ne vous reste plus qu’à rouler le long de la baie d’Audierne. La superbe corniche vous mène à Penhors. La côte se fait plus douce, dessinée par d’interminables langues de sable entrecoupées de dunes. La D2 vous dépose ensuite à la pointe de la Torche. Ne résistez pas à la tentation de vous abandonner au farniente à même le sable tout en profitant du spectacle occupant un lagon de turquoise peuplé de surfeurs et de stand up paddles. Plus loin, la cité de Saint-Guénolé, gardienne du territoire de la Cornouaille, vous entiche également avec son port pittoresque et ses formations rocheuses aux formes hallucinées. La D80 vous guide ensuite jusqu’au phare de la pointe de Penmarch avant de rejoindre le port du Guilvinec. Depuis la terrasse panoramique, vous pouvez assister à l’arrivée des chalutiers, autour de 16h30, et vous extasier devant le déballage de la pêche. Une partie de l’âme bretonne vous est livrée ici en temps réel. Et si vous voulez approfondir vos connaissances sur le métier de pêcheur, vous pouvez toujours visiter la criée et Haliotika, la cité de la Pêche. Rendez-vous également à l’Abri du Marin, rue de la marine. Construit en 1900 par un philanthrope désireux de soustraire les pêcheurs aux tentations du cabaret, le bâtiment fait partie du patrimoine marin de Bretagne. N’oubliez pas non plus d’arpenter le cimetière des bateaux, à l’arrière-port.

Pont-l’Abbé, entrée en pays bigouden

 

Empruntez alors la D785 pour rejoindre Pont-l’Abbé et plonger dans la douceur bigoudène. Entre rivière et étang, la capitale du Bigouden se lit comme un roman, égrainant le patrimoine hérité de son chapelet de seigneurs et barons mais également de ses traditions. Le château des Barons du Pont en est un bel exemple avec la visite de ses caves et de son donjon réhabilités en Musée Bigouden et autres salles d’exposition. L’église des Carmes est également une autre curiosité à ne pas manquer avec son clocher à dômes superposés et sa magnifique rosace. Sur le port, le monument aux Bigoudens s’impose sûrement comme un ex-voto des marins pêcheurs, tout en rendant grâce aux coquettes bigoudènes. Enfin, traversez le pont qui mène à l’église de Lambour, celle qui a été décapitée par Louis XVI pour punir l’audace de quelques bretons qui s’étaient révoltés contre l’impôt sur le papier timbré.

Quimper, la Venise bretonne

 

La D785 toujours vous emmène à Quimper, la Venise bretonne. Prise entre deux rivières, dont l’Odet qui la relie à la mer, la cité s’épanouit dès l’Antiquité autour de son port. Aujourd’hui, les rives de l’Odet et du Steïr offrent leurs agréables quais aux visiteurs et surtout délimitent trois cœurs anciens chargés de riches patrimoines. Le quartier de Locmaria est le site primitif de la ville, marqué par sa belle église romane du XVIIIe siècle et son ancien prieuré. L’ancien centre épiscopal quant à lui rayonne autour de la belle cathédrale gothique de Saint-Corentin. Cet édifice, construit entre les XIIIe et XIXe siècles, en impose avec ses deux flèches qui l’élèvent au rang de plus haute cathédrale bretonne et ses décors intérieurs rouges et jaunes qui lui ont été rendus lors de la restauration. Juste à côté, l’ancien Palais des Evêques de Cornouaille abrite le Musée Départemental Breton : de l’Antiquité au Moyen Âge en passant par les costumes et le mobilier, la Bretagne vous ouvre ses secrets ! Le quartier regorge de belles façades de styles différents, à colombages, aux pierres de granit taillées, aux enduits colorés. Certaines datent du XVIe siècle ! Il ne vous reste plus qu’à errer dans le troisième cœur de Quimper : l’élégant faubourg du Duc qui fourmille de venelles dans lesquelles les beaux hôtels particuliers courtisent les maisons à pans de bois, un véritable nid douillet pour nombre d’antiquaires et de créateurs.

Bénodet, la station balnéaire

 

La D34 rejoint la côte à Bénodet, la seule grande station balnéaire du territoire. Son atmosphère s’en ressent d’ailleurs, se faisant plus vacancière avec son casino, ses échoppes et ses plages ivoire bordées d’une longue esplanade en bois. Les touristes aiment y déambuler jusqu’au port d’où ils peuvent contempler le joli phare et découvrir le charme voisin du port et du village de Sainte-Marine. Depuis la station balnéaire, vous ne saurez plus où donner de la tête pour découvrir les nombreuses curiosités qu’elle vous réserve. Une balade en kayak dans la vasière du Cap Coz, sanctuaire paisible à la riche avifaune ?  Une baignade ou une pêche à pied improvisée dans le paradis immaculé de la Mer Blanche ? Une excursion pour l’archipel magique des Glénan ? Sans oublier les petites chapelles rurales de Sainte-Anne, Saint-Guénolé et Saint-Sébastien, véritables fées romanes de granit qui vous connecteront à la magie spirituelle des terres de Cornouaille.

Cap à l’est

 

La D44 vous conduit jusqu’à Fouesnant, petite cité agréable. Bien plus intéressants sont ses hameaux satellites qu’il faut absolument visiter ! La pointe de Mousterlin tout d’abord cultive la fierté de son marais atypique qui borde la plage du Grand Large, absolument affolante. Fondez-vous dans la beauté insoupçonnée du paysage. Plus à l’est, Beg-Meil préfère se distinguer par le charme de ses manoirs. Ce sont les plages de Cap Coz enfin qui clôturent magnifiquement ce bout de côte. Un peu plus haut, La Forêt-Fouesnant affiche délicieusement son caractère de village marin avec ses ruelles aux demeures pittoresques et fleuries qui bordent le vieux port et la plage. Étape intéressante pour ses ostréiculteurs, son fameux cidrier et sa belle plage de Kerleven qui offre une vue inédite sur Concarneau.

Concarneau, diamant d’Art et d’Histoire

 

De là, la route de la corniche s’impose à vous pour rejoindre Concarneau, la belle île aux tours crénelées, le premier port thonier français. Modeste village de pêcheurs fortifié au XIVe siècle, Concarneau devient une place royale en 1491 à l’occasion du mariage d’Anne de Bretagne avec le roi de France. L’essor des conserveries, à la moitié du XIXe siècle, apporte un nouveau développement à la cité plébiscitée par de grands peintres et écrivains. Si vous en avez la possibilité, préférez découvrir la ville en fin de journée quand la lumière déclinante embrase la ville close qui arbore encore aujourd’hui ses fortifications originales entre port de plaisance et arrière-port. L’instant est magique, surtout après la pluie : le décor revêt une dimension inquiétante, brute, qui accentue le relief de ce précieux patrimoine irisé de magie. Rendez-vous aux coursives qui vous feront profiter d’une jolie échappée sur les ports, la ville et la pointe du Cabelou. N’hésitez pas à vous pencher pour profiter de la vue depuis l’île. Après avoir flâné dans les ruelles de la ville close avec un passage obligé sur la charmante place Saint-Guénolé, visitez le très intéressant Musée de la Pêche. L’arrière-port sera l’occasion de découvrir l’activité de ce port thonier et de visiter la conserverie Courtin. Enfin, vous pourrez faire un tour aux halles, grenier du terroir breton, ou le vendredi matin sur le marché de l’Hôtel de Ville.

Sur la route de Névez

 

L’itinéraire vous conduira ensuite vers des côtes plus sauvages ayant chacune leur caractère propre. En passant par Trégunc, vous bifurquerez sur la D1 pour glisser jusqu’à la pointe de Trévignon. Ce petit paradis reculé, et donc bien gardé, vous offre un moment de grâce et de farniente des plus appréciés. Ses paysages côtiers, prairies verdoyantes, langues de sable ivoire et îlots rocheux aux formes fantasques, s’imposent sur un fond marin qui hésite entre émeraude et saphir. Le joli port entaché de  bateaux bigarrés, sa tour de lumière et sa longue digue participent également à embellir le site. Il en va de même pour le fort. Par la côte, vous rejoignez Raguenès. Vous y perdez vos pensées en contemplant son île éponyme, sirène minérale qui inspire la retraite, avant de prendre la direction de Kerascoët, cet incroyable village de chaumières. Dans la paix de ses ruelles, il vous ouvre les portes de l’art de vivre en Cornouaille. À quelques encablures de là, Port-Manec’h, niché dans la forêt, joue à dissimuler çà et là ses magnifiques manoirs et ses nobles demeures dans la densité des feuillages. La route s’évanouit sur la plage bordée de rochers et de belles cabines de bain dominée par un superbe manoir. Puis remontez sur Névez, ce petit bourg agréable aux airs de campagne à la mer.

Pont-Aven, ville des peintres et des meuniers

 

Sur la route de Pont-Aven, il faut impérativement faire halte à Kerdruc. Garez-vous à l’entrée du village pour rejoindre son port à pied. Ici encore, c’est un autre voyage pittoresque qui commence. Le site rappelle l’âme de ces petits ports irlandais incrustés dans un paysage rocheux coiffé de conifères. Extirpez-vous du puissant charme qu’exerce le lieu pour atteindre en un rien de temps Pont-Aven, la cité romantique, celle des peintres, et plus particulièrement de Gauguin. Le vieux pays des meuniers partage avec vous sa promenade des anciens moulins au fil de l’Aven jusqu’au port qui reprend vie à marée haute. La chapelle de Trémalo, au-dessus du village, abrite un superbe Christ Jaune si chéri par Gauguin, et voisine le Bois d’Amour, autre lieu magique également fréquenté par le grand maître.

Doëlan, l’un des plus merveilleux ports bretons

 

La D7 vous guide finalement jusqu’à Doëlan, une bien modeste place pour abriter l’un des plus merveilleux ports bretons. L’odeur de l’iode mélangée à celle des algues vous enivre, de même que l’éclat de la lumière qui sublime le village, son phare et ses chalutiers. Un authentique tableau de maître !

Les informations pratiques de Clubcampings en Cornouaille

 

Pour plus de renseignements :

 

‐ Comité régional du tourisme de Bretagne : 1, rue Raoul Ponchon 35000 Rennes. Tél. 0299284430. www.tourismebretagne.com.

‐ Agence de développement touristique du Finistère : 4, rue du 19 mars 1962 29000 Quimper. Tél. 0298762564. www.finisteretourisme.com.

‐ Office de tourisme du Pays de Douarnenez : 1, rue du Docteur Mevel. Tél. 0298921335. www.douarnenez-tourisme.com.

‐ Office de tourisme d'Audierne : 8, rue de Victor Hugo. Tél. 0298701220. www.audierne-tourisme.com.

‐ Office de tourisme de Penmarc’h : place Davout 29760 Penmarc’h. Tél. 0298588144. www.penmarch.fr.

‐ Office de tourisme du Guilvinec : place de la petite sole, rue de Men Crenn. Tél. 0298582929. www.leguilvinec.com.

‐ Office de tourisme de Bénodet : 29, avenue de la mer. Tél. 0298570014. www.benodet.fr.

‐ Office de tourisme de Fouesnant les Glénan : Espace Kerneveleck 29170 Fouesnant. Tél. 0298511888. www.tourisme-fouesnant.fr.

‐ Office de tourisme de Concarneau : Quai d'Aiguillon. Tél. 0298970144. www.tourismeconcarneau.fr.

‐ Office de tourisme du Pays de Pont-l'Abbé : 11, place Gambetta. Tél. 0298823799. www.ot-pontlabbe29.fr.

‐ Office de tourisme de Quimper Cornouaille : place de la Résistance. Tél. 0298530405. www.quimper-tourisme.com.

‐ Office de tourisme de Pont-Aven : 5, place Julia. Tél. 0298060470. www.pontaven.com.

‐ Office de tourisme de Névez : 18, place de l'Église. Tél. 0298068790. www.nevez.com.

 

Pour vos visites :

 

Port-musée de Douarnenez : place de l’Enfer. Tél. 0298926520. www.port-musee.org.

Réserve du Cap Sizun : Maison de la Réserve, chemin de Kerisit 29770 Goulien. Tél. 0298701353. www.reserve-cap-sizun.org.

Musée de la Marine du Cap Sizun : rue Lesné 29770 Audierne. Tél. 0298702749. www.museemaritime.fr.

Haliotika, la cité de la Pêche : le Port 29730 Le Guilvinec. Tél. 0298582838. www.haliotika.com.

Médiathèque L'Abri du Marin : 33, rue de la marine 29730 Le Guilvinec. Tél. 0298589513.

Conserverie Courtin : 3, quai du Moros 29900 Concarneau. Tél. 0298970180. www.conserverie-courtin.com.

Musée de la Pêche : 3, rue Vauban 29900 Concarneau. Tél. 0298971020. www.musee-peche.fr.

Musée Bigouden : Château des Barons du Pont 29120 Pont l’Abbé. Tél. 0298660903. www.ville-pontlabbe.fr.

Musée Départemental Breton : 1, rue du Roi Gradlon 29000 Quimper. Tél. 0298952160. www.museedepartementalbreton.fr.

Notre sélection de campings

Affichage :
105 camping(s) trouvé(s)
  •  Yelloh! Village L' Océan Breton - Lesconil
    + d'infos

    Lesconil Au sud du Finistère, ce vaste domaine a tout pour séduire. Situé en bordure de mer et à côté du Manoir de Kerlut et de son parc, il offre des infrastructures et des services de qualité : un club enfants pour les 5 à 12 ans, jeux du cirque en haute saison, tyro...

    Note des consommateurs 2 avis
    8.17 /10
    Note de l'expert
     
  •  Yelloh! Village Port de Plaisance - Bénodet
    + d'infos

    Bénodet D’une superficie de 12 hectares, ce camping dispose d’une ambiance village particulièrement agréable. Il se situe à seulement 1 km de Bénodet et des plages bretonnes avec leurs nombreuses activités nautiques et leur pêche à pied. Activités : club enfants et cl...

    Note des consommateurs 3 avis
    7.04 /10
  •  Yelloh! Village Camping de la Baie de Douarnenez - Poullan-sur-Mer
    + d'infos

    Poullan-sur-Mer Ce camping est situé en bordure de l'agglomération. Les hébergements locatifs sont sur une zone distincte de la partie carrée, au plan moins structuré, réservée aux emplacements touristiques. Les emplacements, tous plats, sont séparés et abrités par des haies ...

    Note des consommateurs 1 avis
    10 /10
    Note de l'expert
     
  •  Yelloh! Village Les Mouettes - Carantec
    + d'infos

    Carantec Un vaste domaine fleuri de 14 hectares situé au bord de la mer, sur la Baie de Morlaix. Des jeux et tournois sportifs sont organisés tout au long de la saison. En juillet-août : centre équestre, clubs enfants (de 0 à 12 ans), activités créatives et sportives, ...

    Note des consommateurs 17 avis
    8.43 /10
    Note de l'expert
     
  •  Yelloh! Village La Plage - Penmarc´h
    + d'infos

    Penmarc´h Idéalement placé au pied des dunes avec accès direct à la plage de la côte sud du Finistère, ce domaine vous réserve un séjour animé, sportif et actif. Des circuits de randonnées et pistes cyclables sont accessibles depuis le camping. De nombreuses activités d...

    Note de l'expert