Le Cotentin, une terre sous large influence

 

Terre d’Histoire intimement liée à sa partenaire : la Manche, la presqu’île du Cotentin offre au visiteur des espaces sauvages, des cités authentiques aux nombreux charmes dont celui de ses habitants qui transmettent bien volontiers leurs savoirs et passion pour leur contrée au fort caractère. Valognes l’intérieure et la patrimoniale, Cherbourg la mythique cité maritime, et Barfleur l’enchanteresse maison des marins pêcheurs. Ici on se ressource à pleins poumons !

 

Texte et photos : Sandrine Moirenc

Valognes, le Versailles Normand

 

Des temps gaulois il reste aujourd’hui encore la ruine d’Alauna, ancienne cité antique détruite par les Barbares. La ville de Valognes lui succède par la suite mais s’établit plutôt près des rives du Merderet. Occupée, durant la guerre de Cent Ans par les Navarrais et les Anglais, elle connaît au XVe siècle un nouvel essor en y logeant un grand nombre d’administrateurs royaux, des nobles qui se font construire de beaux hôtels particuliers avec de somptueux jardins. La ville prend alors le surnom de petit Versailles Normand !

 

Vers les vestiges d’Alauna

 

On prendra la rue de Poterie qui n’est qu’une incroyable enfilade d’hôtels particuliers, un témoignage de l’élégance et de l’art de vivre des nobles de l’époque. Il s’agit maintenant de bifurquer à droite pour descendre vers l’église Notre-Dame-d’Alleaume et la rue Pierre de Coubertin qui nous mènent aux ruines gauloises. Demi-tour pour ensuite prendre la rue des Capucins, à gauche, jusqu'à l’Abbaye des Bénédictines pour visiter l’église et peut-être déguster les pâtes de fruits confectionnées par les religieuses.

 

Le Grand Quartier

 

Direction place Vicq-d’Azir qui y loge l’intéressante église Saint-Malo d’un style gothique flamboyant avec une nef contemporaine. La rue Officialité nous mène au Pont Saint-Georges où passe le Merderet. C’est juste à côté, dans cette belle bâtisse de la fin Moyen-Âge, que s’est établit le Musée Régional du Cidre et sa très riche collection. En face l’Hôtel de Beaumond, ses salles d’apparat et ses jardins à la française se visitent avec Madame la Comtesse. Un peu plus loin on tombe sur le Musée de l’Eau-de-Vie et des Vieux Métiers où l’on découvre tout sur le calva !

 

La rue des Religieuses

 

Voilà un autre défilé de belles demeures dont l’Hôtel Grandval-Caligny (XVIe et XVIIe). Au bout, on atteint l’ancienne Abbaye Bénédictine Royale transformée en hôpital. On peut visiter la chapelle.

 

Le Vieux Valognes

 

On part cette fois de l’autre côté du Pont Saint-Georges pour découvrir la Parcheminerie et la Maison Forte de la rue du Grand Moulin, les fontaines et lavoirs de la rue Saint-François, sans oublier la bibliothèque municipale à admirer ainsi que les Halles (XVe) en retournant Place du Château.

 

Où manger

 

Bonne cuisine traditionnelle et copieuse au restaurant L’Agriculture : 16, rue Léopold Delisle. Tél : 0233950202. www.hotel-agriculture.com.

 

Pour en savoir plus

 

L'office de tourisme intercommunal du Bocage Valognais distribue un plan de la ville avec différents itinéraires découverte : 25, rue de l'église. Tél. 0233401155. www.otbv.fr.

 

Votre itinéraire

 

Pour rejoindre Cherbourg à 20 km prenez la N13-E46.

 

Cherbourg aussi sans parapluies

 

Fait marquant, ici on passe de la grande tempête au soleil en un rien de temps, dans la même journée. Mais qu’il pleuve ou non, la cité s’est concoctée quelques musées vraiment passionnants… Cherbourg surprend, et agréablement ! Ville d’Art et d’Histoire, elle est également celle qui a accueilli les plus grands paquebots, comme le Titanic, et celle qui engendre, depuis la fin du XIXe siècle, les sous-marins français. Derrière son avant-port de commerce qui loge les pêcheurs, la vieille ville n’est pas en reste de surprises, faite de belles pierres, de passages intimes et de boutiques.

 

La Cité de la Mer

 

Ce bâtiment Art Déco qui abrite trois superbes étages d’exposition n’est autre que l’ancienne gare transatlantique. Incroyable : on commence la visite en pénétrant dans le ventre du Redoutable, le sous-marin nucléaire de la fin des années 60, pour découvrir sa composition, son fonctionnement et le mode de vie de son équipage. Puis, sur trois étages, on apprend tout sur les fonds marins dans le monde, ses abysses, ses ressources, ses habitants, les dernières découvertes… Du quai on peut embarquer pour une heure à la découverte des fortins qui décorent la rade de Cherbourg.

 

Basilique de la Trinité et vieux centre

 

De l’autre côté, quai de Caligny, on tombe sur la belle basilique gothique. A l’intérieur, les piliers et colonnes sont peints de vieux motifs colorés. On aboutit sur la Place Centrale en prenant la rue Tour Carrée. C’est ici qu’a lieu le marché couvert. Tout autour, on remarque les belles façades de pierres, bien alignées, et en déambulant dans les rues traversières remplies de boutiques on découvre de petits passages intimes ravissants. Un peu plus bas, parallèle au port, on atteint la place Divette qui abrite le théâtre et le Musée Thomas Henry avec sa collection de Millet.

 

Du Vœu au Parc Botanique

 

En suivant la signalisation, on atteint facilement le quartier du Vœu qui abrite une belle église consacrée à Marie. Les vitraux sont vraiment intéressants. En descendant maintenant la rue Emile Zola et la rue Emmanuel Liais on débouche sur le splendide parc botanique qui abrite un patrimoine végétal remarquable ainsi qu’un Musée d’Ethnographie, d’Histoire Naturelle et d’Archéologie : de véritables trésors légués par l’astronome et naturaliste Emmanuel Liais.

 

Le Véritable Cherbourg

 

Tout le monde se souvient du fameux film de Jacques Demy : "Les parapluies de Cherbourg" qui avait connu un incroyable succès en 1963. Vingt-trois ans plus tard, Jean-Pierre Yvon, cherbourgeois qui avait assisté, fasciné, au tournage du film, décide de donner corps au mythe en créant le Véritable Cherbourg, un parapluie d’une grande qualité taillé à l’image de sa cité : pour résister aux vents, aux marées et aux tempêtes. L’entreprise connaît un tel succès qu’en 1996 il ouvre une manufacture, qui se visite en groupe, et propose plusieurs modèles : ville, pliant… avec différents types de toiles, de manches en bois noble et ses finitions en laiton dont quelques-unes dorées à l’or fin : le parapluie de Cherbourg est devenu une véritable institution, un objet patrimonial dont la ville est fière, même si elle maintient que la pluie incessante à Cherbourg est pure légende ! Le Véritable Cherbourg : 30, rue des Portes. Tél : 0233936660. Web : www.parapluiedecherbourg.com.

 

Où manger

 

C’est la soupe de poisson maison et la marmite de poissons au cidre qui a arrêté notre choix au restaurant La Régence : 42, quai de Caligny. Tél : 0233430516. www.laregence.com.

 

Pour en savoir plus

 

La Maison du tourisme est située au niveau du Pont Tournant : Quai Alexandre III. Elle vous donnera les horaires des musées. Tél : 0233935202. www.cherbourgtourisme.com.

 

Votre itinéraire

 

Pour aller à Barfleur : direction plein est par la D901 sur 27 km.

 

Barfleur, parfums d’iode et d’histoire

 

Maisons solides de granit et toits pentus de schiste, Barfleur étale de tout son long le charme d’une cité maritime sur cette dangereuse pointe qui influença le cours de l’Histoire. C’est au XIe siècle que le lieu est considéré comme le premier grand port de la Normandie. Guillaume le Conquérant le choisit comme embarcadère pour conquérir la couronne d’Angleterre. Plus tard, le navire qui transportait la descendance de son fils pour une nouvelle traversée sombra à la sortie de Barfleur. Aujourd’hui, le village “carte postale” est devenu un pittoresque port de pêche qui régale le touriste avec sa moule sauvage : la “Blonde de Barfleur”.

 

Vers la Grande Jetée

 

En longeant le quai sur la droite puis à gauche, on atteint la Grande Jetée qui distribue un panorama exceptionnel sur le village de pierres et le port coloré. En fond, on aperçoit la côte et le grand phare de Gatteville, le deuxième plus haut de France.

 

Le vieux centre

 

Demi-tour. Pour les inconditionnels du shopping, juste après le parking, la rue Saint Thomas Becket recèle des boutiques mais aussi d’élégantes demeures. Par la porte Sainte-Catherine, on aboutit sur une cour entourée de vieilles bâtisses : c’est le cœur médiéval de la cité : on y trouve une fenêtre à meneaux et un très vieil escalier de pierre.

 

Le Port

 

Les pêcheurs sont toujours au rendez-vous sur les quais pour proposer leur pêche du jour : crustacés, coquillages et poissons. Ici on se recharge en iode et en beaux clichés : pêche à pied, arrivée des chalutiers, filets, paniers à crabes, discussions passionnées avec les hommes de la mer, rire des mouettes et vision du grand large…

 

L’Eglise et la station de sauvetage

 

En bout de pointe se dresse l’imposant édifice religieux aux allures de forteresse : la tour a été démantelée de sa flèche qui ne supportait pas les grands mauvais temps. Derrière on trouve le cimetière marin. Juste après, la station de sauvetage, la première en France et qui s’est inspirée du modèle anglais, abrite le premier canot à rames !

 

La rue Saint-Nicolas

 

C’est la rue qui passe derrière l’église et qui longe les belles plages. La rue des quartiers tranquilles, ses belles maisons aux fenêtres fleuries, aux jolies lucarnes décorées de motifs en terre cuite vernissée. A en juger par le nombre de bicyclettes, ici le mode privilégié de déplacement reste le vélo !

 

Où manger

 

La terrasse du Café de France permet de profiter de la vue sur le port en se régalant de “Blondes de Barfleur” au 12, quai Henri Chardon. Tél : 0233540038.

 

Pour en savoir plus

 

Pour visiter la station de sauvetage, demandez à l’office de tourisme à côté de l’église : 2, rond point Guillaume le Conquérant. Tél : 0233540248. www.ville-barfleur.fr.

 

Vos livres de route

 

- Guide du Routard Normandie (Editions Hachette)

- Guide Vert Normandie, Cotentin (Editions Michelin)

 

Notre sélection de campings

Affichage :
40 camping(s) trouvé(s)
  •  Camping La Route Blanche - Bréville-sur-Mer
    + d'infos

    Bréville-sur-Mer Pour les amateurs de golf, le camping se trouve à 200 mètres d’un des plus beaux links de France, avec greens surélevés, face aux îles Chausey et à la pointe rocheuse de Granville. Les emplacements et locations s’étendent sur plus de 5 hectares magnifiquement ...

    Note des consommateurs 46 avis
    8.8 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping Le Grand Large - Les Pieux
    + d'infos

    Les Pieux Un camping calme de 4 hectares avec accès direct à la plage. Il est situé en face des îles anglo-normandes et à 20 km de Cherbourg. Des animations sont proposées en haute saison pour petits et grands ainsi que des soirées à thème (concert, spectacle, danse...)...

    Note des consommateurs 289 avis
    9.02 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping Haliotis - Pontorson
    + d'infos

    Pontorson Ce camping est situé en bordure de l'agglomération. Il est réparti sur plusieurs aires. Les différents emplacements sont en partie séparés par de hautes haies de troènes et des arbres, et en partie par de jolis parterres de fleurs et des buissons. Il y a aussi...

    Note des consommateurs 502 avis
    8.46 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping Le Cormoran - Ravenoville-Plage
    + d'infos

    Ravenoville-Plage Ce camping nature, situé près de Sainte-Mère-Eglise, profite d’un accès direct à la mer. Les longues plages de Normandie et les multiples activités nautiques s’offrent à vous. Au programme : soirées à thèmes, tournois sportifs et ludiques, animations pour les ...

    Note des consommateurs 117 avis
    8.26 /10
    Note de l'expert
     
  •  Flower Camping Le Haut Dick - Carentan
    + d'infos

    Carentan Le camping Flower Camping Le Haut Dick se trouve en Manche en France. Passez un agréable moment dans notre piscine extérieure. Dégustez de bons repas au restaurant du camping. Une connexion Wifi est possible en zone de services.

    Note des consommateurs 151 avis
    8.26 /10
    Note de l'expert