Le Lot-et-Garonne

Au cœur du pays agenais

 

Voici un territoire délicieusement marqué par la saveur de son histoire ! Durant la conquête des Gaules, ce sont les Romains qui ont transmis leur savoir-faire en matière de foie gras au Sud-Ouest. Un peu plus tard, les Croisés ont importé les pruniers et le pruneau de Syrie. Les turpitudes du Moyen-Âge ont également laissé un bel héritage de places fortes et de bastides. Durant trois jours, nous vous invitons à déguster Villeneuve-sur-Lot, délectable bastide, Penne-d’Agenais, place fortifiée et mystique, pour finir par Agen, toute en art et gourmandises !

 

Texte et photos : Sandrine Moirenc

1er jour : Villeneuve-sur-Lot, une beauté discrète

 

Abritée par une ceinture de boulevards, la vieille cité protège jalousement son îlot de vie au charme médiéval. Villeneuve fait partie de ces superbes bastides du sud-ouest construites au Moyen-Âge pour protéger une population fortement éprouvée par la croisade des Albigeois. Ces villes neuves s’orchestraient selon un même plan architectural octogonal, organisé autour d’une place centrale à arcades. Aujourd’hui, la ville vibre encore de sa particularité : un riche patrimoine, à cheval sur le Lot, qui prend vie à travers de nombreuses scènes de marchés et de festivités.

À voir : De la porte au pont

 

La tour de Paris est l’une des deux portes encore visibles des anciennes fortifications de Villeneuve-sur-Lot. Érigée en pierres sur sa partie basse, elle se prolonge toute en briques toulousaines, jusqu’à son faîte. Passez le porche et baignez-vous dans l’ambiance intimiste et moyenâgeuse de la cité. Au bout, se dresse la place Lafayette avec ses arcades – prolongement des voies charretières qu’empruntaient les chevaux – et quelques maisons à colombage. Derrière, la rue des Girondins mène à l’église Sainte-Catherine d’Alexandrie. Cet imposant édifice, de style romano-byzantin, attire par son élégance. Tout de briques vêtu, il contraste avec le parvis de pavés blancs qui l’entoure. En redescendant la rue, vous atteindrez la halle, ce bâtiment de pierre, de fer et de fonte, construit en 1864. Profitez de ses marchés, les mardis et samedis, en même temps que du joli panorama sur le Lot.

 

À voir : Les rives du Lot

 

Depuis la halle, prenez la rue Lakanal pour atteindre le vieux pont des Cieutat. Visitez la chapelle Notre-Dame du Bout du Pont, cette curieuse église à moitié suspendue dans le vide et dédiée à tous les bateliers. Depuis le pont, régalez-vous du panorama sur le Lot, ses embarcations, cela vous donnera sûrement envie d’arpenter ses flots pour une petite croisière découverte. Découvrez également, de part et d’autre des deux rives, les fronts de vieilles demeures qui racontent l’histoire médiévale de la cité.

 

À voir : L’autre rive

 

En face, la rue de l’Écluse vous mène à la chapelle des Pénitents blancs. Elle abrite de très jolies fresques. Un peu plus loin, en prenant par les rues de Pujols et de Bordeaux, les intéressés pourront visiter le haras national de Villeneuve, créé dans un ancien couvent en 1806.

 

Où manger : Vous aimez le fromage ? La Table des Sens lui a dédié sa carte : 8, rue de Penne. Tél. 0553369704. www.latabledessens.com.

 

Pour plus d’informations : Pour faire une croisière sur le Lot, demandez à l’office de tourisme : allée Federico Garcia Lorca. Tél. 0553361730. www.tourisme-villeneuvois.fr.

 

Itinéraire de Villeneuve-sur-Lot à Penne-d’Agenais : À l’est de Villeneuve, la D911 et la D159 vous mènent à Penne d’Agenais. Soit 10 km.

2e jour : Penne-d’Agenais, l’eau et la pierre

 

Malmenée par les invasions, la guerre des Albigeois et les guerres de Religion, Penne-d’Agenais garde encore les traces de son histoire tourmentée : une place forte aux maisons cossues, de pierres, de briques et de bois, mais qui lui confèrent aujourd’hui une élégance aussi rustique qu’incroyable. De son pittoresque petit port, loti sur l’une des rives du fleuve, à son vieux village perché, percez ses multiples charmes pour vous envoler, depuis les hauteurs de sa basilique sur toute la vallée du Lot.

 

À voir : La basilique Notre-Dame de Peyragude

 

En prenant le sentier qui domine le village, vous découvrirez les toits de Penne depuis la petite forêt ombragée. La basilique Notre-Dame de Peyragude domine également le village. Reconnaissable à son dôme argenté et son style romano-byzantin, elle se distingue, à l’intérieur, par son plan en croix grecque. Ce véritable sanctuaire de foi inscrit sur la route de Compostelle abrite la statue miraculeuse laissée à une enfant victime de la famine, autour du XVIIe siècle, par la Vierge Marie. Au-dessus de la basilique, depuis les ruines du château de Richard-Cœur-de-Lion, vous serez subjugués par le panorama sur le village et la vallée du Lot.

 

À voir : Le village

 

En redescendant de la basilique, prenez la rue Notre-Dame pour découvrir le vieux bourg : un labyrinthe fait de vieilles demeures de pierres, dont certaines sont en pan de bois, de vieilles ruelles escarpées abritant de nombreux artisans, des expositions artistiques. Vous atteindrez assurément la place du Mercadiel, tout investie de terrasses de cafés et restaurants et depuis laquelle se dresse l’Hôtel de ville. Visitez-y l’ancienne prison royale, conservée intacte, pour y découvrir les conditions de détention à l’époque, au travers de ses trois cellules. Par la Porte de la Ville, vous pouvez découvrir les fortifications du village en suivant la rue des Fossés.

 

À voir : Le port

 

En véhicule, redescendez sur le port, un ancien port fluvial marchand, pour découvrir les rives du Lot, à vélo ou en croisière, selon vos envies.

 

Où manger : Une savoureuse cuisine de terroir enrichie d’épices du monde entier, c’est à La Maison sur la Place : 10, place Gambetta. Tél. 0553012918. www.lamaisonsurlaplace.com.

 

Pour plus d’informations : Pour des renseignements sur les croisières ou promenades à vélo, l’office de tourisme de Penne-d’Agenais se situe rue du 14 juillet. Tél. 0553413780. www.penne-tourisme.com.

 

Itinéraire de Penne-d’Agenais à Agen : Revenez sur Villeneuve-sur-Lot pour emprunter la N21 au sud de la ville. Soit 39 km en tout.

3e jour : Agen, art et gourmandises

 

Depuis les quais de la Garonne jusque dans les rues du vieux centre où la richesse du passé s’affiche encore, abritant des trésors d’art et de patrimoine, c’est une fraîcheur festive et gourmande qui hante la belle cité d’Agen. Ville marchande, autrefois, placée sur le tracé du canal du Midi, Agen est aujourd’hui une ville d’art rendue célèbre grâce à la culture et au commerce du pruneau. Fière de ses traditions, elle cultive l’accueil et le bien-vivre sur ses places animées, ses marchés, et dans le cadre de ses manifestations.

 

À voir : Vers la cathédrale

 

Sur le boulevard de la République coupant le centre, et construit depuis 1880 pour l’assainir et contrôler son urbanisme, remarquez l’ensemble de bâtiments de style haussmannien qui le décorent. Sur la place, la halle, d’inspiration parisienne également, prend place à l’endroit même où se tenait la première cathédrale d’Agen. Par la rue des Cornières, vous rejoignez l’ancien centre artisanal et commercial de la ville, dont il reste les belles arcades. Poursuivez jusqu’à la rue Raspail, là où se dresse la superbe cathédrale Saint-Caprais, un ensemble alliant les styles du XIIe au XVIe siècle, avec une magnifique abside romane. À l’intérieur, ne manquez pas les orgues classées monument historique, ainsi que les superbes fresques du chœur.

 

À voir : Le musée des Beaux-Arts d’Agen

 

Revenez sur vos pas, place des Laitiers, pour prendre la ruelle des Juifs. Vous y découvrirez un ensemble de quatre superbes hôtels particuliers, tous réhabilités en musée des Beaux-Arts. Chaque hôtel a son propre style d’architecture et abrite des collections tout aussi exceptionnelles : une belle muséologie conservant des collections lapidaires, des collections médiévales ou venant d’Orient, des peintures de toutes époques, le tout présenté dans un décor d’époque agréable et meublé.

 

À voir : Rue Beauville

 

Un peu plus bas sur la gauche, la rue Beauville présente un ensemble surprenant de vieilles maisons en pans de bois. Ici, vous vous retrouverez projeté dans le passé en arpentant ce rare témoignage de l’Agen moyenâgeux. Remontez maintenant vers la place des Jacobins pour visiter l’église éponyme qui atteste de la présence des Dominicains dans la cité, au XIIIe siècle. Aujourd’hui le site accueille de nombreuses expositions artistiques.

 

Où manger : Une cuisine raffinée, de terroir et de marché pour un repas “bistronomique” c’est à La Part des Anges : 14, rue Émile Sentini. Tél. 0553683100. www.lapartdesanges.eu.

 

Pour plus d’informations : L’office de tourisme d’Agen se trouve 38, rue Garonne. Tél. 0553473609. www.destination-agen.com.

 

Spécialité du coin : La tourtière agenaise

Patrimoine culturel faisant partie intégrante des traditions locales, la tourtière agenaise compte parmi ces vieilles recettes de grand-mère qui régalent le palais. Mais n’allez pas croire que la respectable recette est à la portée de tout un chacun ! Elle exige du doigté et de l’expérience. Le tour de main réside dans la texture et l’étalement de la pâte sur un drap. Elle doit être des plus fines, assez sèche, sans pour autant casser lorsqu’on la manipule. Des pommes, du sucre, du beurre et de l’armagnac constituent le reste des ingrédients. Une confrérie s’est créée en 1971 pour défendre ce précieux savoir-faire gastronomique et le faire connaître. Elle se réunit chaque année à l’occasion d’une foire qui a lieu au mois de juillet.

 

Pour en savoir plus sur le Lot-et-Garonne, les activités, loisirs et découvertes proposés : mon47.com.

Notre sélection de campings

Affichage :
20 camping(s) trouvé(s)
  •  Camping Lot et Bastides - Pujols
    + d'infos

    Pujols Le camping est situé sur un terrain plat et ouvert, entouré par des collines. Seuls certains emplacements sont abrités.
    Le camping organise des randonnées en VTT, en collaboration avec le club local de VTT.
    Le camping dispose aussi d'un grand échiquier...

    Note des consommateurs 4 avis
    8.74 /10
    Note de l'expert
     
  •  La Parenthèse - Camping Les Ormes - Saint-Étienne-de-Villeréal
    + d'infos

    Saint-Étienne-de-Villeréal Pour les amoureux de l'eau, découvrez notre piscine extérieure. Découvrez les spécialités de la région au restaurant du camping. Le Wifi est à votre disposition sur place gratuitement.

    Note des consommateurs 5 avis
    9.2 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping Des Bastides - Salles
    + d'infos

    Salles Entre Bergerac et Cahors, ce vaste camping de 7 hectares plaira pour son authenticité et son cadre naturel. Niché au cœur d'une forêt, vous aurez tout loisir de vous promener à pied ou à vélo et faire de belles excursions (encadrées ou non). En haute saison : ...

    Note des consommateurs 32 avis
    8.1 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping De Bergougne - Villeréal
    + d'infos

    Villeréal Ce camping de forme carrée, sur un terrain en pente douce, entouré d'arbres feuillus, est installé dans une ancienne ferme. Les emplacements séparés par des arbustes offrent suffisamment d'intimité. On y trouve des mobile homes, des tentes en location et des e...

    Note des consommateurs 13 avis
    8.05 /10
    Note de l'expert
     
  •  Camping Moulin du Périé - Sauveterre-la-Lémance
    + d'infos

    Sauveterre-la-Lémance Pour votre plus grande joie, l'établissement est situé en bord de lac de baignade. Jetez-vous à l'eau dans notre piscine extérieure. Inutile de préparer ses repas grâce au restaurant du camping.

    Note des consommateurs 35 avis
    8.06 /10
    Note de l'expert