Beaujolais et Pierres Dorées, des vignobles en majesté

Si le beaujolais est un vin “festif” connu dans le monde entier, beaucoup ignorent que sa région de production est aussi riche d’un patrimoine paysager et architectural surprenant, qui en fait une des plus belles de France. (Par Annette Soumillard)

Sur la route des vins du Beaujolais

 

La région s’étend sur la rive droite de la Saône, sur une soixantaine de kilomètres, du sud de Mâcon aux abords de Lyon. Mais c’est la région au nord de Villefranche-sur-Saône qui produit les meilleurs vins, tandis qu’au sud, le pays des Pierres Dorées ressemble à une petite Toscane. Au départ de Saint-Amour, surnommé avec facilité le “cru des amoureux”, la route des Vins du Beaujolais se tortille sur 140 km à travers les vignes, égrenant des noms qui excitent les papilles des amateurs et chantent dans les verres. Saint-Amour est aussi le plus septentrional des dix crus que compte le Beaujolais, prestigieux fleurons de la production que sont les brouilly, côtes de brouilly, chenas, chiroubles, fleurie, morgon, juliénas, moulin-à-vent, saint-amour et régnié. Après une première pause au cellier de Juliénas, situé dans l’ancienne église du village, et un passage presque obligé au fameux Moulin à vent, seigneur des crus du Beaujolais qui doit son appellation au vieux moulin planté sur une colline au milieu des vignes, descendez à l’ancienne gare du bourg de Romanèche-Thorins où Georges Duboeuf, grand négociant en vins du Beaujolais, a créé le Hameau du Vin, le premier oenoparc de France. Vous y apprendrez l’histoire de la vigne et du vin d’une manière ludique.

Au sommet du Mont Brouilly

 

En reprenant votre promenade dans le vignoble, passez à Fleurie (qui possède un joli camping dans les vignes) puis à Chiroubles, fière de son clocher à bulbe et d’être le cru le plus élevé (au niveau altitude). D’ailleurs, en vous rendant à quelques kilomètres de là au lieu-dit La Terrasse, qui se trouve à 660 mètres d’altitude, vous jouirez d’un panorama exceptionnel sur la région depuis la terrasse du restaurant situé à cet endroit. Ensuite, via Villié-Morgon, vous rejoindrez Régnié, un autre village dont l’église est pour le moins singulière : impossible de rater ses deux clochers de pierres grises qui se voient de toute la plaine alentour. Ils font même de l’ombre à la chapelle Notre-Dame-du-Raisin, pourtant plus haute puisque située au sommet du Mont Brouilly. Là-haut, à 484 mètres d’altitude, de Régnié à Saint-Amour, les dix crus du Beaujolais s’étendent à vos pieds. Après un passage à Odenas, faites une halte au château de la Chaize, qui s’enorgueillit de posséder la cave la plus longue du Beaujolais (110 mètres de long !). Le château ne se visite pas mais les caves, classées monument historique, sont ouvertes au public pour des dégustations de brouilly.

De Clochemerle, village de roman, à Villefranche- sur-Saône, capitale régionale

 

En partant, empruntez la D62 ou la D49, qui moutonnent toutes deux à travers un océan de vignes, pour rejoindre Vaux-en-Beaujolais. Ce village paisible est aussi surnommé “Clochemerle” depuis que l’écrivain Gabriel Chevallier y planta le décor de son célèbre roman en 1934. Dans son caveau – le seul ouvert toute l’année –, un petit musée lui est consacré. Vous pourrez également déguster le beaujolais village de Clochemerle, tout en admirant la fresque clochemerlesque qui, depuis 2012, orne les façades de la place du village où trône la célèbre pissotière. Après la découverte du charmant prieuré bénédictin (Xe siècle) de Salles-Arbuissonnas-en-Beaujolais et de Villefranche- sur-Saône, la capitale régionale, changement de décor en descendant vers le sud : villages haut perchés, chapelles, églises, châteaux et maisons vigneronnes du pays des Pierres Dorées renvoient au soleil leurs reflets d’or. C’est le calcaire jaune, car oxydé de fer, qui donne tant de luminosité aux maisons du sud Beaujolais et, même quand le ciel est gris, les façades ocre jaune semblent recevoir la lumière. Pendant longtemps les Pierres Dorées n’ont pas joui de la célébrité de leurs voisines du nord, où s’enracinent les grands crus. Pourtant, ses paysages ondulants de vignes – sublimes à l’automne – en font un monde à part.

À la découverte des Pierres Dorées

 

Sur quelques dizaines de kilomètres, au cœur du vignoble de l’AOC beaujolais, une trentaine de villages ont pour la plupart préservé leurs qualités architecturales, leur authenticité et leur caractère vivant. Si l’on ne peut les visiter tous, il faut au moins s’attarder dans les plus spectaculaires d’entre eux. Oingt, tout d’abord, ancienne place forte dominée par son donjon qui domine le panorama sur la vallée de l’Azergues. Puis – via Frontenas et Theizé, archétypes du village vigneron – rejoignez Bagnols pour ses magnifiques maisons rassemblées autour du château qui abrite un hôtel-restaurant de luxe. Enfin, après Jarnioux et Châtillon-d’Azergues, en empruntant la D70 qui domine la ligne de crêtes entre Beaujolais et Val de Saône, ne manquez pas Charnay, plein de charme et d’authenticité, et surtout Marcy, autre vigie que l’on visite aussi pour sa tour carrée, dernier témoignage du système de télégraphie conçu par Claude Chappe en 1794. Dites-vous qu’à l’époque, il fallait quarante minutes pour transmettre un message de quinze mots entre Paris et Lyon par l’intermédiaire de cinquante-huit tours, à méditer à l’heure d’Internet !

Les conseils pratiques de Clubcampings dans le Beaujolais

 

Pour plus de renseignements, adressez-vous à :

 

‐ Destination Beaujolais : Maison du Tourisme – 96, rue de la Sous-préfecture 69400 Villefranche-sur-Saône. Tél. 0474072750. www.destination-beaujolais.com.

‐ Comité départemental du tourisme du Rhône : 142 bis, avenue de Saxe 69003 Lyon. Tél. 0472567040. www.rhonetourisme.com.

‐ Office de tourisme Villefranche Beaujolais : 96, rue de la Sous-Préfecture 69400 Villefranche-sur-Saône. Tél. 0474072740. www.villefranche-beaujolais.fr.

‐ Office de Tourisme Beaujolais Vignoble : place de l'Hôtel de Ville 69430 Beaujeu. Tél. 0474692288. www.beaujolaisvignoble.com.

‐ Régie du tourisme de Saint-Amour-Bellevue : tél. 0385374205. www.saint-amour-bellevue.fr.

‐ Antenne Touristique de Fleurie : rue des Crus. Tél. 0474698532.

‐ Office de Tourisme du Beaujolais des Pierres Dorées : place du 8 mai 1945 69480 Anse. Tél. 0474602616. www.tourismepierresdorees.com.

 

Ou procurez-vous :

 

‐ La Carte Michelin série jaune n°327 1/150 000 : Loire, Rhône.

‐ Le Guide Vert Michelin : Lyon et sa région.

 

Informations pratiques pour vos visites :

 

Cellier de Juliénas : tél. 0474044298. www.julienas.fr.

‐ Le Moulin à Vent : Mairie de Romanèche-Thorins. Tél. 0385355026. www.romaneche-thorins.fr.

Hameau du Vin : 796, route de la gare 71570 Romanèche-Thorins. Tél. 0385352222. www.hameauduvin.com.

Château de la Chaize : 69460 Odenas. Tél. 0474034105. www.chateaudelachaize.com.

Musée Gabriel Chevallier et Cave de Clochemerle : Le Bourg 69460 Vaux-en-Beaujolais. Tél. 0474032658. www.cavedeclochemerle.fr.

Prieuré de Salles-Arbuissonnas-en-Beaujolais : tél. 0474073194. www.agglo-villefranche.fr.

Château de Bagnols : tél. 0474714000. www.chateaudebagnols.com.

Tour du Télégraphe Chappe : Lieu-dit "Montezain" 69480 Marcy. Tél. 0474670221.

Château de Montmelas : 69640 Montmelas-Saint-Sorlin. Tél. 0474673294. www.chateau-montmelas.com.

Domaine du Moulin Blanc : 1180, route des Crières 69380 Charnay. Tél. 0478439860. www.domaine-du-moulin-blanc.com.

Notre sélection de campings

Affichage :
9 camping(s) trouvé(s)