Bas-Rhin, l’Alsace côté nord

Ah quel beau jardin que l’Alsace ! proclama Louis XIV en découvrant la séduisante région du Bas-Rhin. Trois siècles après, la constatation reste la même : paysages variés, patrimoine exceptionnel et riche gastronomie, rien ne manque ! (Par Olivier Voituriez)

Du Massif des Vosges aux Vosges Gréseuses

L’heureuse Alsace est administrativement divisée entre le Haut-Rhin au sud et le Bas-Rhin au nord. Une aimable contrée où se succèdent une chaîne de montagnes propices aux randonnées ou au ski, des piémonts recouverts de vignobles et de cités anciennes, et une riche plaine d’à peine 30 km (appelée "Ried" en alsacien) arrosée par le Rhin et ses affluents. C’est dans le Bas-Rhin, objet de cet itinéraire, que le Massif des Vosges cristallines laisse sa place aux Vosges Gréseuses, massives mais moins élevées.

Haut-Kœnigsbourg, panorama à couper le souffle

Débutons cette découverte par l’extraordinaire Château du Haut-Kœnigsbourg, imposante forteresse médiévale perchée dans les nuages. Si l’Alsace réunit le plus grand nombre de châteaux forts en Europe, le Haut-Kœnigsbourg en est le plus fascinant. Officiellement encore situé dans le Haut-Rhin, ce site grandiose offre un panorama à couper le souffle sur 360°.

Sélestat, pour amateurs de manuscrits précieux

Au loin, Sélestat s’impose dans la plaine. Au cœur de la vieille ville, ceinte en partie de remparts datant de Vauban, les amateurs de manuscrits précieux seront comblés par la richesse des collections de la Bibliothèque Humaniste, fondée en 1452. Un léger détour par Muttersholtz, dans le Ried, vous fera découvrir le travail de Michel Gander. Représentant la septième génération d’une famille de tisserands, cet artisan passionné tisse le lin de façon traditionnelle pour réaliser le kelsh, un textile à carreaux rouge et bleu.

La mythique route des Vins d’Alsace

Empruntez maintenant la mythique route des Vins d’Alsace, parcours enchanté qui se déroule sur 170 km entre Thann (au sud) et Marlenheim (au nord). Le vignoble s’épanouit dans les charmantes vallées et coteaux ponctués de fiers châteaux, de ravissants villages aux ruelles fleuries et d’exploitations accueillantes. Ainsi, à Mittelbergheim, la maison Wittmann vous fera savourer quelques-uns de ses meilleurs cépages dans ses beaux bâtiments Renaissance. Dont un Sylvaner grand cru des plus sympathiques.

Gertwiller, capitale du pain d’épices

À deux pas, Gertwiller est la capitale du pain d’épices. La Maison du pain d’épices Lips, à la décoration inspirée d’un conte de Grimm, perpétue la fabrication artisanale de cette spécialité alsacienne depuis 1806. C’est bien le seul ! Immergez-vous dans cet univers fabuleux en visitant l’atelier où travaillent six personnes, puis grimpez à l’étage où se situe un merveilleux Musée des arts populaires alsaciens, véritable caverne d’Ali Baba qui regroupe plus de 12 000 objets. Il ne vous reste plus qu’à faire vos emplettes dans la boutique chatoyante. Une escale gourmande qui vaut le détour tant pour l’ambiance que pour la qualité des produits et de l’accueil.

Mont Sainte-Odile, grand centre de spiritualité rhénane

Le frigo bien garni, offrez-vous maintenant des nourritures plus célestes. Établi sur son promontoire depuis le Haut Moyen-Âge, le Mont Sainte-Odile est l’un des grands centres de la spiritualité rhénane. Ouvert à la visite, ce lieu de prière et de recueillement offre de splendides panoramas. Notez que c’est aussi le point de départ pour de superbes balades à pied. L’une d’elles vous mènera au curieux mur païen dont les imposants vestiges recouverts de mousse serpentent sur 10 kilomètres à travers la forêt vosgienne.

Obernai, second pôle touristique du Bas-Rhin

Au cœur du vignoble, voici l’opulente cité d’Obernai. Installée dans un vallon, sur une route commerciale, Obernai a été oubliée par les guerres. Son atmosphère est des plus séduisantes avec sa place centrale, ses remparts et ses bâtiments de pierre. Second pôle touristique du département après Strasbourg (à seulement 30 kilomètres), Obernai conserve un évident cachet tout en ayant épousé la modernité.

L’abbaye bénédictine de Marmoutier

Décidément, l’Alsace recèle de trésors, petits et grands ! Conservez le cap au nord via la route des Vins d’Alsace puis la D1004. De l’ancienne abbaye bénédictine de Marmoutier subsiste une intéressante église abbatiale construite en grès rouge. Avec sa façade admirable, elle est l’un des plus remarquables exemples de l’architecture romane en Alsace.

Saverne, aux portes du Parc Naturel des Vosges du Nord

Dans son écrin de verdure, Saverne est une autre étape agréable. L’ancienne résidence des princes-évêques de Strasbourg conserve le somptueux Château des Rohan. Ce palais de style classique présente une majestueuse façade nord avec des pilastres cannelés et un péristyle soutenu par huit colonnes corinthiennes. Vous voici maintenant aux portes du Parc Naturel des Vosges du Nord dont l’exceptionnel patrimoine naturel a été classé Réserve Mondiale de Biosphère par l’Unesco. C’est le pays des montagnes de grès rose, des collines recouvertes de profondes forêts, où percent çà et là les vestiges d’un château oublié sur son éperon rocheux.

La Petite Pierre, romantique et bucolique

Au cœur de cet environnement romantique se dresse La Petite Pierre. Situé à 380 mètres de haut, ce site bucolique fut très tôt prisé par la bourgeoisie strasbourgeoise. On déambule avec bonheur dans les rues du Staedtel, la vieille ville, entourée de remparts qui conduit à l’imposant château. Wingen-sur-Moder, le village où René Lalique a créé sa verrerie en 1921, n’est qu’à quelques kilomètres. Vous y trouverez un musée qui réunit les plus belles créations de l’art verrier selon Lalique.

Notre sélection de campings

Affichage :
19 camping(s) trouvé(s)