Les Alpes-Maritimes, entre sommets et Méditerranée

Petit département, grande attraction ! Montagnes, parcs naturels, Côte d’Azur... le visage contrasté des Alpes-Maritimes dissimule une zone touristique ultra fréquentée par des visiteurs en quête de traditions mais aussi de randonnées et de farniente. (Par Stéphanie Santerre)

Le soleil fidèle de la Côte d'Azur

Ce n'est pas un hasard si Picasso, Renoir, Chagall, Léger ou encore Matisse accomplirent quelques unes de leurs plus grandes toiles sur ses chemins côtiers. Lumière flamboyante, couleurs et contrastes saisissants, douceur de vivre... le département des Alpes-Maritimes n’a cessé d'inspirer peintures de grands maîtres, fut-elles à la fois naives, impressionnistes, abstraites, figuratives ou cubistes. Ce n'est pas un hasard non plus si cette adresse de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, bercée entre Alpes et Grande Bleue, attire toute l'année de nombreux touristes, qui, en masse en saison estivale, s'en viennent motivés par les nombreuses curiosités naturelles, les traditions régionales, et le soleil fidèle de la Côte d'Azur.

La Baie des Anges

Entourés des départements du Var au sud-ouest et des Alpes-de-Haute-Provence au nord-ouest, les Alpes-Maritimes s'accoquinent également avec l'Italie à l'est et la Méditerranée au sud. Aux confluences de la Provence, de la Ligurie et du Piémont, la région cristallise ainsi bien des influences culturelles. Son privilège : 120 km de côte en façade azuréenne, de Cannes à Menton, qui accueillent la plus forte densité de maralpins. Cagnes-sur-Mer, Juan-les-Pins, Antibes et encore Nice, sa capitale, le département abrite des stations balnéaires prisées par une population touristique aussi hétéroclite que le parc d'hébergements proposé : de l'hôtellerie de plein air aux grands hôtels et villas de luxe.

Berceau artistique

Sur les flancs urbanisés des Alpes-Maritimes, les villes rayonnent d'attractions majeures qui contribuent pour certaines à leur réputation internationale. Cannes et son festival, ses marches sur tapis rouge, devient l'épicentre de l'univers cinématographique tous les mois de mai, où naissent et rennaissent les mythes du grand écran. Cannes, ville de congrès, qui abrite en son Palais des Festivals un grand nombre d'événements publics et professionnels toute l’année. Nice, son fameux carnaval, ses musées dédiés à Matisse et Chagall, le MAMAC (Musée d'art moderne et d'art contemporain), le Masséna qui raconte l'histoire de la ville dans un écrin "Belle Époque", son musée d'Art Naïf qui réssucite les quelque Bauchant, Bombois, Vivin et Séraphine... Sans oublier le musée d'art photographique et de l'image et le musée d'archéologie. Et encore Antibes, jadis Antipolis, et son musée Picasso face à la Baie des Anges à quelques encablures du Cap d’Antibes. Juan-les-Pins et son festival de jazz ; Menton qui célèbre le citron ; Mougins et la gastronomie... Et Monaco, pour ne citer qu'elle, principauté illustre où badauds cheminent par milliers l'été pour prendre part aux secrets du Rocher.

Richesse des parcs naturels

Au charme et au dynamisme des villes d'art et d'histoire, s'ajoute un nombre impressionnant de parcs naturels départementaux, comme autant d'espaces alentours venus parfaire les séjours de randonnées et autres activités pédestres. Parmi les plus empruntés : le Parc de la Brague dont les 630 hectares au nord-ouest de Sophia Antipolis abritent un véritable havre de verdure, à une poignée de kilomètres de la mer. A découvrir aussi : le Parc de la Grande Corniche, sur les communes de La Trinité et Villefranche-sur-Mer, où l’on peut par temps clair apercevoir au loin les rivages corses. Le Parc de l'Estérel, zone naturelle de 770 hectares, où s'épanouit un vivier luxuriant d'espèces animales et végétales. Entre ciel et terre, on y croisera par chance des populations de cerfs élaphes, de rapaces ou encore de chauves-souris. Parc du Lac de Broc, Parc de l'Estéron, Parc de la Pointe de l'Aiguille… les paysages séculaires, protégés et spectaculaires, donnent lieu à des promenades chaque fois différentes.

Le Massif du Mercantour : une biodiversité exceptionnelle

Au patrimoine des parcs nationaux européens, le Massif du Mercantour-Argentera s'étend largement sur les Alpes-Maritimes qu'il partage avec la province de Coni (Piémont) en Italie, et d'où se dresse fièrement le plus haut sommet du département : la Cîme du Gélas (3143 mètres). Au sein de la chaîne alpine, il est un théâtre idéal de randonnées, alpinisme et ski alpin (600 km de sentiers balisés), mais aussi de sites naturels d’exception à l'image de la Vallée des Merveilles, du Mont Bego et son sanctuaire rupestre de plus de 30 000 gravures, et du lac d'Allos, parmi les sites les plus visités. Un site qui témoigne également d'un actif passé militaire de part sa situation frontalière. Des centaines d'ouvrages de fortifications et casemates, la plupart en ruine, ont été édifiés au 19e siècle à travers le massif. En passe d'être inscrit au Patrimoine Mondial de l'Humanité de l'Unesco, le Mercantour est surtout un haut-lieu de la biodiversité en Europe. Particulièrement protégé, il est l’un des plus importants foyers d’animaux et de plantes endémiques en France. Une œuvre géologique incontournable !

Notre sélection de campings

Affichage :
35 camping(s) trouvé(s)